En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La répartition des postes à la tête de l'etat tunisien confirmée
 

TUNIS (Reuters) - Un responsable d'Ennahda a confirmé lundi soir la répartition des principaux postes à la tête de l'Etat tunisien à la suite des...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • vivre en paix
    vivre en paix     

    Tunisie : Moncef Marzouki refuse de recevoir une délégation du lobby pro-israélien américain
    publié le mardi 22 novembre 2011
    La délégation du comité juif américain venue en éclaireur en Tunisie, le 14 novembre, afin de sonder les réelles intentions de la nouvelle équipe dirigeante sur la rupture des relations diplomatiques avec Israël, susceptible d’être incluse dans la future Constitution tunisienne, a eu droit à deux comités d’accueil, à l’attitude diamétralement opposée.

    Hamadi Jebali, secrétaire général d’Ennahda et, depuis peu, chargé de la direction du gouvernement temporaire, a ouvert sa porte au groupe emmené par Jason F. Isaacson, directeur du gouvernement et des Affaires internationales, tandis que celle de Moncef Marzouki, le président du CPR et récemment nommé président de la République, est restée hermétiquement close, en signe de fidélité aux principes qui l’honorent.

    Après la chute vertigineuse de l’autocrate Ben Ali, allié indéfectible de l’entité sioniste, le lobby pro-israélien américain, habitué à faire la pluie et le beau temps en terre tunisienne conquise – servant à la fois d’arrière-garde pour la base américaine Africom et autorisant les flottes US à voguer dans ses eaux territoriales - s’aventure aujourd’hui en terrain inconnu et plutôt miné, si l’on en juge par les premières déclarations sans ambages d’Ennahda, hostiles au maintien de toutes relations diplomatiques avec Israël.

    Une limpidité dans le discours officiel qui n’a pas été traduite par l’accueil en demi-teinte d’Hamid Jebali, alors que le veto de Moncef Marzouki l’a pleinement reflétée.

  • Journaliste intègre
    Journaliste intègre     

    Au fait, as-t-on les résultats des votes des Tunisiens en France? il serait intéressant de savoir, non?

  • BLASé pascal
    BLASé pascal     

    pouh la la! que vient faire le judaisme la dedans! on se croirait dans les années 30... Pire même : à l'époque il n'y avait que l'extrême droite d'antisémite, maintenant les deux extrêmes se rejoignent... CONSTERNANT!

  • MANI74
    MANI74     

    il serait temps que les occidentaux laisse enfin ces pays respirer, on ne les pas entendus du temps de Ben Ali!
    Au contraire !
    "comme pour Vatican II par exemple..."
    Il existe aussi le judaïsme II - le talmud, très dangereux, dont personne ne parle

  • cesar75
    cesar75     

    qu'ils reclament le retour des deserteurs dans leurs pays

  • Vauker
    Vauker     

    "se réclamant d'un Islam modéré" : si vous pouviez arrêter d'écrire des conneries, ça serait utile au journalisme. Une religion possède des dogmes intangibles. Soit on suit les dogmes et il n'existe pas de faible, modéré ou fort, soit on ne les suit pas et il s'agit d'une tout autre religion, comme pour Vatican II par exemple. Un Islam modéré ça n'existe pas. Il y a l'Islam et c'est tout. Et ceux qui en font la promotion.

Votre réponse
Postez un commentaire