En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Renan Calheiros (à gauche) le 9 mai au Sénat.
 

Le président du Congrès avait voulu annuler le vote des députés. Le président du Sénat a lui décidé de passer outre et de maintenir le vote sur l'ouverture d'un procès en destitution de Dilma Roussef à la chambre haute cette semaine. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire