En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le ministre des affaires étrangères palestinien, Ryad al-Malki, sort de la CPI le 5 août 2014.
 


La lutte juridique entre deux États, Israël et la Palestine, va bientôt commencer. Désormais admis comme membre à part entière de la Cour pénale internationale, la Palestine va pouvoir porter plainte contre l'armée israélienne. Cependant, le gouvernement palestinien ne va pas abattre toutes ses cartes juridiques d'un seul coup. Explications par notre éditorialiste Harold Hyman. 

Harold HYMAN

Journaliste, spécialiste géopolitique

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Fred.2
    Fred.2     

    La question ne se pose même pas.

  • Yoannbzh
    Yoannbzh     

    Ils pourront attaquer Israël avec leurs missiles depuis des zones protégées, utiliser des enfants et femmes comme bouclier, se plaindre des dégâts que font Israël après une attaque de la Palestine,... tout en étant protégé par la CPI !!!

Votre réponse
Postez un commentaire