En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La grèce mauvais élève de l'ue pour la corruption
 

par Gareth Jones BERLIN (Reuters) - La Grèce se classe au dernier rang des vingt-sept pays de l'Union européenne en matière de lutte contre la...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • SATAN
    SATAN     

    La Grèce dispose de réserves de gaz naturel qui lui suffiraient à régler non seulement ses problèmes énergétiques, mais aussi financiers, indique un rapport de la Deutsche Bank cité mercredi par le site d'informations économiques Capital.gr.

    Selon le rapport, les prospections géologiques montrent que les gisements sous-marins situés au sud de la Crète pourraient rapporter au pays 427 milliards d'euros de revenus, soit près de 214 milliards d'euros de bénéfices nets, ce qui constitue 107% du PIB grec.

  • monamic
    monamic     

    avec l effacement de leur dette ils peuvent recommencer une gestion bien pourrie de leur pays et ils auront bien raison

  • moja
    moja     

    tient tient.Il y a de la la d aujourd hui.C est le cancer de de la democratie.Pas un pays est propre mis à par les pays scandinaves et encore ils ont le doute pour eux.On evalue que pour uin Euro propre il y a un euro sale ,ce qui explique l etat des economies de l europe.Arretons de nous voiler les yeux.meme les politiques vont à la soupe voir affaire bethencourt et autre

  • jeanca1313
    jeanca1313     

    A moyen et long terme, la Grèce n'est pas tirée d'affaire et devrait pointer son nez encore en 2013. Son économie a reçu une aide financière massive jamais vue dans notre histoire contemporaine. Malgré ces milliards d'euros déversés dans le puits sans fond, l'économie grecque ne s'est pas relancée, pire elle accusera encore cette année une récession.
    Les marchés effrayés, les investisseurs fuyant la pays, les citoyens grecs retirant leurs dépôts, le malade grec sera, en 2013, en phase terminale quelque soit le gouvernement politique d'autant plus la machine est grippée également dans l'euro-zone. Si la décroissance du PIB grec continue, le pays n'aura tout simplement pas les moyens de rembourser sa dette. Et c'est déjà le cas...
    Le bailout destiné aux "PIGS" n'a pas été réalisé par les européens convaincus et surtout autistes.
    Ce qui arrive aujourd’hui, prévu par les "apprentis sorciers" du NON de Maastricht (cf Philippe Seguin), est un véritable gâchis dont le peuple n'a pas encore pris conscience.
    Le rendement des emprunts d’État espagnols à dix ans s'inscrit au dessus de 7%, un seuil considéré comme insoutenable sur la durée. L'Italie suit le même chemin...
    Les programmes d’austérité, une spéculation des dettes publiques avec la bénédiction de la BCE vont entraîner la zone euro dans une tempête.
    Tous les autres pays dont le paquebot France ne pourront pas échapper au "démantèlement" (plans de rigueur) en 2013... l'Europe alibi de Maastricht construite par des dirigeants politiques irresponsables Gauche et Droite laisse une ardoise abyssale ...
    Madoff a volé les riches, nous ce sont les futures générations....
    Une fuite en avant assumée depuis 40 années dont les conséquences restent à définir.

    Députés et sénateurs, en 1ère classe, vont profiter des vacances, une croisière en haute privilégiature comme toujours avec leurs régimes spéciaux... comme si la crise économique faisait une pause en août...
    Mais la visibilité sur le pont se réduira dès la fin de l'année à quelques centaines de mètres sous des rideaux d’embruns de dettes publiques et par la blancheur aveuglante de la tempête financière. En entendant la coque du bateau Europe gémir, les hommes politiques seront effrayés à l’idée de la voir se casser en deux sous les attaques incessantes des eaux démontées des marchés financiers. La crise économique en furie s’acharnera de plus belle sur la frêle embarcation de la zone euro, se déversant des deux côtés en jets puissants de chômeurs. A bout de nerfs, les peuples européens redouteront les rochers de la récession qui pourraient déchirer la coque du bateau Europe à proximité des rives.

    Ce paquebot Europe qui devait être, selon les Delors et autres, synonyme de croissance, plein emploi et prospérité....

  • G1020
    G1020     

    LES MESSAGES DE DUFLOT SUR LES LOGEMENTS RMC NOUS CACHERAIT IL QUELQUE CHOSE

  • wtf
    wtf     

    msieur RMC ton titre là, il est très mauvais.
    une première lecture de type revue de presse, amène à penser que la France se classe 22ème au niveau européen (ce qui serait pitoyable), or c'est au niveau mondial, ce qui change un peu la donne quand même.

    ce n'est pas la première fois que vous faites ce genre de chose, notamment sur les sondages.

Votre réponse
Postez un commentaire