En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La grèce manquera les objectifs du plan de sauvetage
 

par Lefteris Papadimas et Dina Kyriakidou ATHENES (Reuters) - La Grèce manquera les objectifs de déficit qui lui ont été assignés par ses bailleurs...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

21 opinions
  • nord sud
    nord sud     

    oui et non car si le peuple grec n'y est pour rien, le gouvernement a reellement maquillé ses comptes (et surtout ses deficits) pour intergrer l'europe ! ! ca c'est un fait etablit

  • le Français moyen
    le Français moyen     

    je paie pour les jeunes, les vieux, ceux qui ont pas de boulot, pour ceux qui veulent pas payer d'impot, les pauvres, les très pauvres etc .... et maintenant les GRECS. j'en peux plus au secours !

  • paslagauche.com
    paslagauche.com     

    ne savent pas gerer les crises graves, quand aux réacs ils sont auj à gauche, ya qu'a voir aubry,montebourg,melenchon et toute cette clique de cumulards fonctionnaires incapables

  • ozman
    ozman     

    Un article édifiant d'un journal britannique dresse les absurdité de la situation grecque pour laquelle les contribuable européens devraient payer pour, soi disant, sauver l'euros. Voici quelques bons moments de cet article : - Les déclarations d’impôts sont rédigées par les contribuables eux-mêmes, et sont rarement vérifiées. Ainsi, seuls 5000 personnes sur un pays de 12 millions d’habitants admettent gagner plus de 100.000 euros annuels. Or, plus de 60.000 foyers grecs détiennent pour plus de 1 million d’euros d’investissements, sans parler des montants investis à l’étranger. Beaucoup de contribuables grecs affirment ne gagner que 12.000 euros annuels, même lorsqu’ils possèdent des bateaux, des résidences secondaires sur des îles grecques et des propriétés à l’étranger. - Les grands armateurs grecs, les plus riches de la banlieue riche de Kifissia, sont exonérés d’impôts, en raison des bénéfices qu’ils sont supposés apporter au pays. Mais les chantiers navals sont maintenant vides, seules 500 personnes restent pour entretenir les navires des compagnies maritimes déclinantes. - Au total, ces évasions fiscales coûteraient au pays la somme de 45 milliards d’euros à l’année. - Plus de 600 professions bénéficient d’une retraite à 50 ans, avec une pension correspondant à 95% du salaire de la dernière année, en raison de leur caractère "ardu et périlleux ". Ces professions englobent les pâtissiers, les animateurs de radio, les coiffeurs et les masseurs des bains turcs.

  • ozman
    ozman     

    Le gouvernement grecque qui a maquillé ses comptes, avec la complicité des banques et des autres états de droite en Europe, était un gouvernement réactionnaire dans le giron des Partie Populaire Européen, tout comme notre nabot nationale.

  • economikman
    economikman     

    le gouvernement grec pourra voter tous les plans de rigueur, le peuple grecque ne suivra pas. cela va etre la revolution social, la fuite des hauts revenus, la fin dela consommation, la recession et la grece sortira de l'europe

  • nord sud
    nord sud     

    tout à fait d'accord, encore combien de milliards (pris dans la poche des contribuables europeen) pour aider des pays dilapideurs et tricheurs

  • mr x
    mr x     

    "Le gouvernement a approuvé la création d'une "réserve de travail", où 30.000 fonctionnaires seraient affectés d'ici la fin de l'année avec une baisse de 40% de leur rémunération. Au bout d'un an, ils seraient licenciés."

  • trim
    trim     

    De toute façon la Grèce, comme le Portugal et l'Espagne d'ailleurs, vont inéluctablement quitter la zone euro, n'en déplaise aux technocrates idéologues incompétents qui dilapident des milliards qu'ils n'ont pas pour complaire à des oligarchies aussi cupides qu'irresponsables. Le problème c'est que c'est NOUS qui payons.

  • l'émir Obolan
    l'émir Obolan     

    Il faut qu'ils vendent leur pays aux plus offrants. Les nouveaux riches chinois, indiens, russes....pourraient leur racheter leurs îles, antiquités....ils renfloueraient vite le pays plutôt qu'attendre l'aide des européens devenus pauvres grâce à l'Europe!

Lire la suite des opinions (21)

Votre réponse
Postez un commentaire