En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le père du petit Aylan Kurdi (c) tient entre ses bras la dépouille de son fils avant son enterrement à Kobané en Syrie, le 4 septembre 2015.
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • kiki5962
    kiki5962     

    Les services canadien auraient été bien inspirés de leurs accorder des papiers plus tôt!!!!!

  • Jean Jacques chollez
    Jean Jacques chollez     

    Espérons qu'ils soient loges dans le nord du Canada....le climat froid et même plus pourra apaiser leur douleur...le froid anesthésie bien!

Votre réponse
Postez un commentaire