En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

Le départ de Manaf Tlass, proche du président Assad, constitue la première défection d'un haut dirigeant syrien depuis le début de la révolte contre le régime. L’opposition espère que ce départ entraînera dans son sillon d’autres désertions.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire