En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des hommes armés à Aden près des décombres en janvier 2016, après un attentat à la bombe qui avait eu lieu à proximité de la résidence du chef de la police Shalal Shaea. - Saleh Al-Obeidi - AFP -
 

L'ONU a revu à la hausse ses estimations concernant le bilan humain du conflit yéménite, annonçant que 10.000 étaient mortes ses dix-huit derniers mois. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire