En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Ambassadrice américaine à l'ONU
 

Alors qu'il avait toujours refusé toute intervention directe en Syrie, le président américain a ordonné jeudi des frappes sur des installations de Bachar al-Assad. Une décision unilatérale qui remet en cause le rôle du Conseil de sécurité des Nations Unies.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Alex Iodice
    Alex Iodice     

    Le marketing provenant des Roms fonctionne à merveille comme d'hab. Ils devraient poser un brevet

  • Burgou23
    Burgou23     

    Il y a eu la SDN; vu ses échecs on l'a remplacé par L'ONU : pas mieux.

  • pascoole
    pascoole     

    Un joli coup sur l'échiquier pour faire taire enfin les rumeurs d'ingérences Russes dans les élections et pouvoir politique occidental ... Notez bien qu'il est dit que les Russes étaient prévenus pour vider la base avant l'attaque, il n'y avait donc presque plus personne pour 59 missiles !

  • DraconisRex
    DraconisRex     

    Elle ne souligne pas l'impuissance du conseil de sécurité de l'ONU. Elle souligne le fait que les Etats-Unis, comme d'habitude, n'en font qu'à leur tête et prennent des décisions unilatérales qui pourraient être dramatique pour tout le monde. Ce n'est pas de la faute de l'ONU si les US décident d'agir seul dans leur coin.

Votre réponse
Postez un commentaire