En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Journalistes de RFI exécutés: le principal suspect identifié
 

Il s'agit de Baye Ag Bakabo, un Touareg lié à la fois au Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) et aux djihadistes d'Aqmi, a indiqué mercredi le procureur de Paris François Molins.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • edaphon45
    edaphon45     

    Les deux journalistes ont été victimes de la volonté de traitement chirurgical du cas de Kidal par la France. C'est-à-dire à vouloir réhabiliter les groupuscules de bandits armés (MNLA & compagnies) en parfaite osmose avec les narco trafiquants du SAHARA. Nous ne savons pas si c’est pour des raisons humanitaires ou de stratégie géopolitique, mais le sentiment de frustration des Maliens est grandissant. Nous pensons que ses individus doivent être désarmés sans délais sinon le problème est loin d’être réglé.

  • Radi Maxion
    Radi Maxion     

    une analyse de la ligne politique de la France : http://algeria-watch.org/fr/article/pol/iran/paris_likoud.htm

Votre réponse
Postez un commentaire