En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Michèle, dont le fils est parti en Syrie, est prête à se rendre à la frontière turquo-syrienne pour le récupérer
 

Les deux adolescents partis faire le jihad en Syrie sont de retour en France. Ils doivent être entendus par les services de renseignement. S'ils sont deux à être de retour au pays, d'autres jeunes Français sont toujours sur place.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

19 opinions
  • choppaul
    choppaul     

    Al Azar Si cela est vrai, ça craint sévère. Moi l'idiot qui pensait que l'on sortirai des religions, au passage de l'an 2000. Innocent que je suis.

  • Le cri du peuple
    Le cri du peuple     

    Je ne vois rien de critiquable à ce que ces jeunes gens désoeuvrés partent se battre en Syrie pour un bord ou l'autre en fonction de leurs idées.....

    Et ce sont leurs parents qui devraient avoir honte de rester bien au chaud en France alors que leur pays s'embrase....

    Combien de nos jeunes Français pendant la dernière guerre sont partis en Afrique ou en Angleterre pour combattre l'occupant allemand et Nazi ...!... Et tous nos jeunes maquisards torturés et fusillés pour libérer leur patrie...!...

  • Al Azar
    Al Azar     

    les ouvrages de Charia en vente libre à l'Institut du Monde Arabe:

    Djihad contre les mécréants, assommer les moines, tuer les Juifs, lapider les fornicateurs, couper les têtes des apostats, violer les femmes captives issues du butin de guerre, la conversion ou la mort, payer l'impôt islamique ou la mort, interdiction d'édifier des églises, interdiction de faire sonner les cloches.

    Autant de prescriptions de l'islam classique, lues dans les livres présents dans la boutique pour touristes de l'IMA !

    Pourquoi le parquet anti terroriste de Paris ne demande pas une perquisition de l'Institut dirigé par Jack Lang ? Poser la question est déjà y répondre... Ces ouvrages tombent sous le coup de la loi Gayssot !

  • matetlena
    matetlena     

    Qu'on le laisse là bas . il serait temps de contrôler un peu plus les mosquets , imams , etc...

  • bertouge
    bertouge     

    Au contraire, il faut les laisser partir là-bas, qu'ils se fassent tuer, ça fera des racailles de moins

  • choppaul
    choppaul     

    Que voulez vous, les premiers propagandistes, sont souvent les parents eux-mêmes.

  • Al Azar
    Al Azar     

    Un musulman sans la charia est un musulman renégat, tout simplement un apostat, comme s’il abjurait l’islam. Il doit savoir que sans elle l’islam est comme un corps sans vie. C’est elle qui codifie la vie des musulmans dans ses moindres petits détails. Elle est leur feuille de route et leur seule et unique voie qui ne tolère aucune autre voie à suivre pour ses fidèles. C’est leur cordon ombilical qui les rattache à la matrice islam. Se proclamer musulman sans la charia revient à pratiquer l’islam tout en rejetant ses 5 piliers. il faut oser le dire !

  • Al Azar
    Al Azar     

    Voila ce que déclarait AMAR LASFAR recteur de la mosquée de Lille et désormais président, depuis Juin dernier de l'UOIF (union des organisations islamiques de France, émanation des fr-res musulmans) : "Dans l’islam la notion de citoyenneté n’existe pas, mais celle de communauté est très importante, car reconnaître une communauté, c’est reconnaître les lois qui la régissent. Nous travaillons à ce que la notion de communauté soit reconnue par la République. Alors, nous pourrons constituer une communauté islamique, appuyée sur les lois que nous avons en commun avec la République, et ensuite appliquer nos propres lois à notre communauté" Amar Lasfar cité dans « La cité mode d’emploi », Homme et migration, n° 1218, mars-avril 1999 p.55 "L’Assimilation suppose pour les populations islamiques se fondre à terme dans la population. Ceci est exclu car cela signifie l’abandon de la loi islamique […] Il n’y aura pas de dérogation à cette règle" Amar Lasfar, conférence à l’Alliance régionale du Nord, 9 octobre 1997 Amar Lasfar est un Marocain né en 1960. Il dirige la mosquée de Lille-Sud, qui possède à son étage un lycée reconnu par l'état depuis 2004. Je rappelle que la Cour Européenne des Droits de l’Homme, dans son jugement du 13 février 2003, a déclaré : « La charia est incompatible avec les principes démocratiques ». Tout est dit ! La discussion est close à jamais ! l'islam dont la charia indissociable est la loi est donc incompatible avec celle de la république ! Syllogisme irréfutable !!!

  • Shrike
    Shrike     

    Non, les Français ne réfléchissent plus. Ils acceptent depuis des décennies ce qu'on leur dit de penser par la TV-évangile. Et ils adorent les palabres interminables sur le sexe des anges. J'ai un ami commandant à la DCRI. Il m'a dit que les Français convertis ou les islamistes qui vont et viennent en Syrie seraient entre 400 et 500 en France. Vous imaginez que chacun soit surveillé par des flics ? Impossible. Donc un jour, ils vont agir en France et tuer des agneaux...

  • Shrike
    Shrike     

    Et nous saouler avec Dieudonné !

Lire la suite des opinions (19)

Votre réponse
Postez un commentaire