Le Japon imagine le scénario catastrophe d’un tsunami

Pour encourager les autorités à améliorer les systèmes d'alerte, le gouvernement nippon a fait l'hypothèse d'un tsunami géant. Selon cette étude, le bilan des morts serait 17 fois supérieur à celui de la catastrophe de 2011.

BFMTV & AFP
Le 01/09/2012 à 15:23
Mis à jour le 01/09/2012 à 15:32

Le gouvernement japonais a rendu public mercredi 29 août le scénario catastrophe d'un puissant séisme suivi d'un tsunami géant qui pourrait tuer jusqu'à 323.000 personnes sur la côte Pacifique du pays. Il a toutefois précisé qu'il s'agissait d'une hypothèse de travail destinée à encourager les autorités, les entreprises et la population à améliorer les systèmes d'alerte, d'évacuation, d'atténuation des dégâts et de secours.

Dans cette étude officielle, le bilan des morts serait 17 fois supérieur à celui du tremblement de terre et du tsunami qui ont ravagé le nord-est du pays le 11 mars 2011, et surtout 13 fois supérieur aux dernières estimations publiées par le gouvernement en 2003 pour une catastrophe dans la même région.

Une vague géante de 34 mètres de haut

La projection de victimes réalisée en 2003 se basait sur un séisme de magnitude 8,4. Mais cette fois, le gouvernement s'est fondé sur l'hypothèse d'un tremblement de terre de magnitude 9 frappant en pleine nuit et en hiver la côte Pacifique du Japon, à savoir toutes les régions côtières situées à l'ouest de la préfecture de Shizuoka (sud-ouest de Tokyo).

Dans ce scénario du pire, ce séisme serait suivi d'un tsunami qui dévasterait la région littorale de Nagoya (centre de l'île principale de Honshu), ainsi que les rives méridionales des îles de Shikoku et Kyushu (sud du Japon). La vague géante, qui pourrait atteindre 34 mètres de haut dans l'hypothèse la plus pessimiste, emporterait de nombreuses victimes dans leur sommeil.

Selon ces nouvelles estimations, les 323.000 morts potentiels seraient répartis dans 30 des 47 préfectures du pays, et 70% d'entre deux seraient tués par le tsunami. On compterait également environ 623.000 blessés. Les autorités précisent toutefois que la probabilité d'un tel scénario (méga séisme + tsunami géant) est "extrêmement basse".

La question du jour

Fruits et légumes: êtes-vous prêt à payer plus cher pour avoir plus de goût?