En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Au japon, le millier de cas de gastro-entérite a été causé par le pain servi dans les cantines de 14 établissements scolaires.
 

Les 1.000 enfants japonais touchés par des norovirus dans 14 établissements différents ont été victime du pain, seul aliment commun à tous les repas incriminés.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Quand on parle d'intoxication alimentaire on parle d'une maladie où la nourriture est le principal vecteur. Les virus sont transmis par contact et infectent le corps humain par la bouche mais pas nécessairement par la nourriture. Vos exemples ne collent pas. D'abord les pics de contamination interviennent après les débuts de contamination (logique, un pic a un pied qui n'est pas sous son sommet). Il faut aussi prendre en compte la période d'incubation. Rien à voir non plus avec les commerçant, si ce n'est l'échelle. Une contamination à l'usine touche des milliers de personne. Une contamination au magasin touche des dizaines ou des centaines de personnes. Une contamination à la maison touche la famille (et les gens qu'ils contamineront). C'est surtout le brassage des gens dans des lieux clos qui facilite la propagation du virus.

  • timinet
    timinet     

    Tout juste! mais un seul ne suffirait sans doute pas à intoxiquer 1000 personnes!

  • timinet
    timinet     

    Enfin! Les milieux médicaux reconnaissent que les fameuses "gastro" dont personne ne parlait il y a une vingtaine d'années sont bien des intoxications alimentaires! Regardez les dates. Pic de gastro toujours au lendemain des fêtes du jour de l'an où particuliers et surtout commerçants ont sans doute recongelé des denrées en reste.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    On s'autorise a penser dans les milieux autorisés qu'après l'affaire de l'insecticide, un nouveau dangereux terroriste s'est mis un doigt dans le c*l avant de le mettre dans le pain ... ;)

Votre réponse
Postez un commentaire