En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Un salarié employé dans un fastfood japonais s'est suicidé en 2010 à cause d'une trop grande fatigue (photo d'illustration).
 

Au Japon, le travail peut tuer. En 2010, un salarié a mis fin à ses jours, épuisé des 190 heures supplémentaires qu'il effectuait chaque mois. Ce mercredi, la Cour de Tokyo lui a rendu justice en condamnant ses employeurs à 400.000 euros d'amende.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire