En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Daesh a utilisé du gaz moutarde en Irak - Lundi 15 Février 2016
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Crusader30
    Crusader30     

    Pour quelqu'un qui connait la chimie rien de plus facile pour fabriquer du gaz moutarde appelé Ypres utilisé en 17 - 18 par mes allemands.....seule la forte quantité m'interpelle....

    S'il s'avère que daesh a effectivement utilisé ces armes chimiques nous avons de quoi les calmer avec de nouvelles armes bien plus redoutables pour les anéantir.....et qu'ils ne risquent pas de fabriquer....bien.trop complexes pour eux

  • AgentK3
    AgentK3     

    Sans blague! Attendez qu'il s'en serve en France aussi...
    Pendant ce temps là nos chefs de guerre à 2 balles veulent faire tomber Bachar...

  • al Azar
    al Azar     

    QUAND ASSAD USAIT D'ARMES CHIMIQUES
    ou

    LA GRANDE MANIPULATION FABIUSIENNE

    L'armée syrienne innocentée des massacres aux armes chimiques
    L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques
    (OPCW prix Nobel de la Paix 2013),
    instance internationale qui regroupe la quasi totalité des Etats du monde, vient de terminer son rapport officiel sur le massacre de Ghouta. Il est le fruit de deux ans de travail.
    Les experts de l’OPCW ont analysé la nature du gaz qui a tué tant d’innocents, notamment par des prélèvements sur les corps des victimes.
    Leur conclusion est formelle:
    la composition de ce gaz est différente de celle que l’on trouve les stocks de l’armée syrienne. Bachar El Assad est innocent du crime qui lui a été imputé.
    Mais notre gouvernement semble n’être au courant de rien. Hollande et Fabius continuent de reconnaître les chefs des insurgés comme seuls représentants légitimes du peuple syrien ; ils les reçoivent chaleureusement à Paris et leur prodiguent un soutien sans faille. Peut-être sont-ils trop accaparés par des tâches pressantes pour lire le rapport de l’OPCW ; peut-être estiment-ils qu’ils n’ont pas de temps à perdre dans une affaire presque oubliée ; peut-être jugent-ils inutile de lire ce document parce qu’il ne leur apprend rien : ils ont su à quoi s’en tenir depuis le début. En toute hypothèse, il est clair que, pour eux, la vérité et la justice n’ont pas leur place dans la politique étrangère de la France.

    Quant à l’opinion publique de notre pays, elle reste dans l’ignorance de ce qui s’est réellement passé à Ghouta en août 2013. Les éditorialistes qui appelaient à la guerre contre Assad, se gardent bien de publier la moindre information sur les conclusions de l’enquête internationale. Ainsi protégées, les accusations de nos dirigeants, devenues mensonge d’Etat, continuent de prospérer.

    Tant pis pour la démocratie.

    http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-syrie-et-le-rapport-du-mit-147902








































































































































































































































































































    .

  • al Azar
    al Azar     

    QUAND ASSAD USAIT D'ARMES CHIMIQUES
    ou

    LA GRANDE MANIPULATION FABIUSIENNE

    L'armée syrienne innocentée des massacres aux armes chimiques
    L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques
    (OPCW prix Nobel de la Paix 2013),
    instance internationale qui regroupe la quasi totalité des Etats du monde, vient de terminer son rapport officiel sur le massacre de Ghouta. Il est le fruit de deux ans de travail.
    Les experts de l’OPCW ont analysé la nature du gaz qui a tué tant d’innocents, notamment par des prélèvements sur les corps des victimes.
    Leur conclusion est formelle:
    la composition de ce gaz est différente de celle que l’on trouve les stocks de l’armée syrienne. Bachar El Assad est innocent du crime qui lui a été imputé.
    Mais notre gouvernement semble n’être au courant de rien. Hollande et Fabius continuent de reconnaître les chefs des insurgés comme seuls représentants légitimes du peuple syrien ; ils les reçoivent chaleureusement à Paris et leur prodiguent un soutien sans faille. Peut-être sont-ils trop accaparés par des tâches pressantes pour lire le rapport de l’OPCW ; peut-être estiment-ils qu’ils n’ont pas de temps à perdre dans une affaire presque oubliée ; peut-être jugent-ils inutile de lire ce document parce qu’il ne leur apprend rien : ils ont su à quoi s’en tenir depuis le début. En toute hypothèse, il est clair que, pour eux, la vérité et la justice n’ont pas leur place dans la politique étrangère de la France.

    Quant à l’opinion publique de notre pays, elle reste dans l’ignorance de ce qui s’est réellement passé à Ghouta en août 2013. Les éditorialistes qui appelaient à la guerre contre Assad, se gardent bien de publier la moindre information sur les conclusions de l’enquête internationale. Ainsi protégées, les accusations de nos dirigeants, devenues mensonge d’Etat, continuent de prospérer.

    Tant pis pour la démocratie.

    http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-syrie-et-le-rapport-du-mit-147902








































































































































































































































































































    .

  • al Azar
    al Azar     

    QUAND ASSAD USAIT D'ARMES CHIMIQUES
    ou

    LA GRANDE MANIPULATION FABIUSIENNE

    L'armée syrienne innocentée des massacres aux armes chimiques
    L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques
    (OPCW prix Nobel de la Paix 2013),
    instance internationale qui regroupe la quasi totalité des Etats du monde, vient de terminer son rapport officiel sur le massacre de Ghouta. Il est le fruit de deux ans de travail.
    Les experts de l’OPCW ont analysé la nature du gaz qui a tué tant d’innocents, notamment par des prélèvements sur les corps des victimes.
    Leur conclusion est formelle:
    la composition de ce gaz est différente de celle que l’on trouve les stocks de l’armée syrienne. Bachar El Assad est innocent du crime qui lui a été imputé.
    Mais notre gouvernement semble n’être au courant de rien. Hollande et Fabius continuent de reconnaître les chefs des insurgés comme seuls représentants légitimes du peuple syrien ; ils les reçoivent chaleureusement à Paris et leur prodiguent un soutien sans faille. Peut-être sont-ils trop accaparés par des tâches pressantes pour lire le rapport de l’OPCW ; peut-être estiment-ils qu’ils n’ont pas de temps à perdre dans une affaire presque oubliée ; peut-être jugent-ils inutile de lire ce document parce qu’il ne leur apprend rien : ils ont su à quoi s’en tenir depuis le début. En toute hypothèse, il est clair que, pour eux, la vérité et la justice n’ont pas leur place dans la politique étrangère de la France.

    Quant à l’opinion publique de notre pays, elle reste dans l’ignorance de ce qui s’est réellement passé à Ghouta en août 2013. Les éditorialistes qui appelaient à la guerre contre Assad, se gardent bien de publier la moindre information sur les conclusions de l’enquête internationale. Ainsi protégées, les accusations de nos dirigeants, devenues mensonge d’Etat, continuent de prospérer.

    Tant pis pour la démocratie.

    http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-syrie-et-le-rapport-du-mit-147902

























































































































































































































































    .

    Crusader30
    Crusader30      (réponse à al Azar)

    Vous deviez mettre plus d'espace, c'est pas très malin....enfin

  • skaia64
    skaia64     

    Cet article est curieux. dans un premier temps on nous informe que daesh a utilisé des armes chimiques, pour ajouter aussitôt que les utilisateurs de ces armes n'ont pas été identifiés ???

Votre réponse
Postez un commentaire