En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

BEYROUTH (Reuters) - Les connexions à internet ont été rétablies samedi à Damas et à Homs, ville du centre de la Syrie, après deux journées de...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • SATAN
    SATAN     

    Selon le site Al Ahad lié au Hezbollah Libanais, le Qatar et la France seraient tombés d’accord sur le partage des ressources pétrogazières du Liban et de la Syrie.

    il s’agit d’un accord qui explique le pourquoi d’autant d’acharnement mis par la France et le Qatar à provoquer le renversement du régime Assad via le soutien aveugle à la prétendue opposition Syrienne. selon ce site, l’accord comprendrait trois étapes : la distribution des actions, le soutien financier du Qatar en échange de l’expérience technique française dans l’exploration et l’exploitation des ressources pétro-gazières et la création d’une société commune Qataro-Française similaire à Aramco saoudienne. cet accord « en puissance » se verra devenir effectif une fois Bachar Al Assad renversé. cet accord est un coup assené à la Turquie en qualité de partenaire essentiel du projet de l’anéantissement de l’Etat Syrien. » les Turcs cherchent à s’emparer du gaz du nord de l’Irak d’où leur alliance avec les kurdes Irakiens » selon Al Akhbar qui se réfère à cette information, le même schéma de coopération a été appliqué en Libye où la France et le Qatar pillent ensemble les ressources énergétiques. la France rêve via le pétrole Libyen devenir le premier producteur du pétrole du vieux continent et en avoir le monopole pendant 30 ans. La nappe gazières qui gisent dans le sous sol libyen permet à l’Europe d’être indépendant de la Russie voila pourquoi l’idée de la guerre humanitaire contre la Libye a été évoquée en 2009 pour être appliquée des 2010 par le Qatar et la France en Libye.

  • SATAN
    SATAN     

    Une attaque d’envergure avortée, le conseil des Russes

    Aéroport de Damas. Vue aérienneCitant une source britannique bien informée et qui suit les évolutions syriennes sur le terrain, le site assure que les miliciens se préparaient à un assaut tous azimuts sur quatre fronts stratégiques dans les environs de Damas. Il devait être lancé samedi matin. Selon lui, ce sont les services de renseignements russes qui ont contribué à le déjouer, en conseillant aux responsables syriens de mener une frappe préventive, trois jours à l’avance.

    Toujours à la foi de la source britannique, citée par Syria Truth, le plan des insurgés, élaboré en Turquie en coopération avec la CIA qui dirige les activités à partir de de trois chambres, en Turquie, au Liban et sur le frontière syro-jordanienne, entre 40 à 50000 miliciens ont été mobilisés pour cette opération, 10.000 pour chaque front : en l’occurrence celui de l’aéroport international de Damas, celui l’aéroport militaire de Mazzé et ses environs, et celui l’aéroport militaire Sayyeda Zeinab, long de 3 kilomètres et comprenant des bombardiers.

    Mais la puissance d’attaque préventive a déjoué le plan. Les forces gouvernementales ont été en mesure de mobiliser d’importantes forces et de prendre l’initiative en bombardant les groupements d’insurgés, ainsi que leurs lignes d’alimentation venues de toutes les provinces, y compris de Deir Ezzor.

  • SATAN
    SATAN     

    L’internet vient d’être rétabli en Syrie, Cependant,

    Les forces nationales ont conduit une vaste contre-offensive durant trois jours. Les communications étant coupées, les Contras ont du utiliser les téléphones satellites que leur ont donné les Français et les US, ce qui les a rendus immédiatement repérables.

    Il y a eu de durs combats ici, y compris des tirs d’artillerie par les Contras et des bombardements aériens pour les déloger. Maintenant tout est revenu dans l’ordre à Damas. Nous n’avons pas encore de bilan à l’échelle du pays.

Votre réponse
Postez un commentaire