En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le peuple Vénézuelien a massivement rendu hommage à leur ancien leader par ces rassemblements.
 

Plus de trente chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus aux funérailles d'Hugo Chavez. Mais sur l'esplanade militaire, c'est surtout des centaines de milliers de personnes qui se rassemblées depuis plusieurs jours.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • de Derecha
    de Derecha     

    C'est ça le problème quand les pauvres arrivent au pouvoir, comment les sortir, sont beaucoup plus nombreux que nus, que faire?

  • superdam
    superdam     

    LE PEUPLE DE FRANCE NE PLEURERA PAS SARKO ET HOLLANDE LA GRATTOUILLE

  • superdam
    superdam     

    mtvv exactement comme en France
    ecole gratuite pour les fils a papa pas pour moi je dois travailler
    la révolution française :combien de morts
    banditisme a Marseille et en Corse

  • mtvv
    mtvv     

    Permettez moi répondre au M. l'invité de gauche spécialiste Permettez-moi vous informer , l'éducation est gratuite et obligatoire , merci , tout est sur internet . Je me permets de vous donner une copie tube des années 1870.

    Situation de l'éducation avant (mon époque)

    "Durant la période coloniale espagnole et le règne des caudillos, l’éducation était le privilège des enfants riches. Les fils de familles aisées étaient éduqués dans de petites écoles dirigées par les églises ou recevaient des cours privés à leur domicile. Dans les années 1870, le président Guzmán Blanco décida de créer un système scolaire public, mais il fallut attendre jusqu’en 1960 pour qu’un système scolaire primaire universel soit complètement établi.

    Aujourd’hui, l’éducation gratuite est un droit reconnu par la Constitution vénézuélienne. Jusqu’à la récente crise économique, le gouvernement investissait plus de 15 % de ses revenus dans le système scolaire. Dans les années 1990, les compressions dans le budget de l’éducation ont contribué au déclin du système scolaire public.

    Actuellement :
    Beaucoup d’enfants de moins de cinq ans vont à l’école maternelle. L’école primaire commence à six ans et se termine à douze ans; ensuite, les enfants passent au deuxième degré d’éducation générale, qui se poursuit jusqu’à l’âge de 14 ou 15 ans. Les classes de l’école primaire se font généralement par roulement : une partie des enfants vont à l’école le matin jusqu’à environ 13 h 30, l’autre, du début de l’après-midi jusqu’à environ 18 h. Tous les élèves portent un uniforme. Bien que l’école soit obligatoire, certains enfants pauvres n’y vont pas, car ils doivent travailler pour aider leur famille. (Caracas est en premier Rang mondiale comme la capital la plus dangereuse avec 122 morts par armes de feu sur 100.000 hab chaque weekend )

    Depuis 1950 plus ou moins...
    Il y a deux types d’écoles secondaires au Venezuela : les écoles d’enseignement général et les écoles spécialisées. Dans les premières, on étudie les sciences et les humanités ; les secondes offrent un programme plus technique. L’école secondaire n’est pas obligatoire.

    Les universités et les instituts de formation technique sont privés ou publics. L’Université centrale du Venezuela, à Caracas, est une des universités les plus réputées; le campus est tellement vaste qu’on l’appelle la Ville universitaire. L’Université des Andes, l’Université de Zulia et l’Université catholique Andrés Bello sont d’autres universités de renom. Avant, Le gouvernement octroie des bourses et des prêts aux étudiants et assumait même les frais de scolarité pour ceux qui voulaient étudier à l’étranger, à condition qu’ils reviennent au Venezuela une fois leurs études terminées."

    Personnellement , je vous dire en moins de trois ans, j'ai perdu cinq personnes de mains de la violence urbaine , pour ne pas se laisser voler une voiture ou se trouver entre lignes de feu de bandes triviales , la police lui à fait payer avec ses vies aussi, des jeunes délinquants prêts à tout pour un rien .
    Nous autres ici , sans pouvoir assister, eux aussi impuissants voient comme tout est devenu .

    Jamais vu , sont les vieux qui enterrent leurs descendance , fils et petits enfants... si ça vous fait une autre opinion, mon ex-mari et moi nous sommes ici, car le président mort n'aimait pas les étrangers , expert en pétrole , quant aux raffineries , elles explosent ou fonctionnent un tiers et le pays est obligée à importer 195.000 b/moins en produits dérivés du pétrole USA.. merci les impérialistes...hein , qu' ils dissent détester mais les contrat sont signés sous la table .... futile nationalisation
    Je ne suis pas ravie , je voudrais retourner pour aider reconstruire ce pays.
    Une honte pour nous qu'avons connu le bonheur dans l'enfance . Un PIB de 4.5 !
    C'est triste ce pays , une honte , la corruption total et autant de richesses .

    Deuil depuis 14 ans en mains de cet autocrate .
    que n'a fait que nous dégringoler dans son système social réinventé ... travailler pour manger ce ne plus le cas, il suffisait d'assister aux meetings du mort sans effort , cash au retour direct dans les cars .
    Des chinoises cultivent pour exporter tout son riz , du riz venz... ils ont eu droit au vote, sans parler l'idiome, élections gagnées toujours par des machines comme en Russie . . .

  • louison
    louison     

    A la différence, le jour qu'il partira, on fait la fête !

  • la gratouille
    la gratouille     

    Un bon à rien qui ruine un pays pour soigner ses électeurs, ça ne vous rapelle pas quelqu'un de normal

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    ça lui aurait fait du bien à Hollande d'aller aux obséques de Chavez, voir ce qu'est un président de gauche .... c'est une honte

Votre réponse
Postez un commentaire