En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
C'est à une figure mythique de l'histoire de leur pays que les cambodgiens rendent hommage.
 

Les funérailles de Norodom Sihanouk, ancien roi du Cambodge, ont commencé ce 1er février et se termineront le 4. Des centaines de milliers de cambodgiens se rassemblent pour lui dire adieu.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    Il fut porté au pouvoir par la France coloniale en 1941.

    De l’indépendance, en 1953, à la guerre civile dans les années 60-70, le souverain cambodgien a traversé l’histoire mouvementée de son pays jusqu’à son abdication en 2004.

    Géniale ou hasardeuse, sa gestion de la politique, avec ses nombreux revirements et calculs, lui fut souvent reprochée. Particulièrement son alliance avec Pol Pot, dirigeant des Khmers rouges, responsable d’un génocide de près de deux millions de morts.

    Aujourd’hui, son peuple ne veut retenir que l’image d’un homme qui justifia ses choix et dont la seule motivation n’était, selon Sihanouk lui-même, que la «la défense de l'indépendance, l'intégrité territoriale et la dignité de (son) pays et de (son) peuple».

    Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault, ainsi que de nombreux dirigeants asiatiques, seront présents lors de la cérémonie de crémation dans la capitale cambodgienne.

  • felix690
    felix690     

    un tyran de moins .

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    un roi qui s'est vendu au régime de Pol Pot !!!!

Votre réponse
Postez un commentaire