En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un véhicule des Nations unies transportant des inspecteurs de l'OIAC passe devant un portrait de Bachar al-Assad, le 9 octobre 2013, à Damas.
 

Les derniers stocks d'armes chimiques déclarés par Damas ont quitté la Syrie ce lundi, en vue de leur destruction prochaine. La page des attaques chimiques en Syrie est-elle définitivement tournée?

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • nortkin
    nortkin     

    A ce niveau, l'information diffusée par les médias ne reflète que ce qu'on a bien voulu leur faire savoir. Et je vois mal, même un grand reporter, pouvoir apporter quelque preuve que ce soit dans un sens comme dans l'autre. De plus, le journaliste parle au conditionnel et précise qu'il s'agit des armes "déclarées". Donc, vous préconisez quoi ? Pas d'info du tout ?

  • Fibonacci
    Fibonacci     

    Cette depêche parfaitement bidon sur les armes chimiques en Syrie pose une toute autre question, non pas liée aux terroristes ou criminels de tout bord présents en Syrie contre Assad, et soutenus directement ou indirectement par Bruxelles, mais plutôt s'il faudrait ou non interdire les "médias" qui diffusent ce type de dépêche-mensonge, ou les punir peut être avec des très lourdes amendes.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    1/ on nous disait qu'il faudrait des années pour détruire les stocks d’armes chimiques et que rien que l'inventaire en serait interminable, et en quelques mois c'est bouclé ? 2/ si c'est Bachar Al Assad qui le dit ben m*rde alors croyons-le sur parole ;)

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Parler de façon légale de faire la guerre, ça part d'un bon fond mais au final surtout vu les protagonistes dans la région ça devient ridicule. A vouloir fourrer leur nez partout nos dirigeants ont semé une pagaille monstrueuse limite apocalyptique dans une région qui "en fait" ne se portait pas si mal que ça.
    Chercher des noises à des "dictateurs" qui se défendent et avec qui on peut parler pour les affaiblir face à leurs ennemis qui à la fin s'avèrent être aussi les nôtres mais avec lesquels il est impossible de négocier quoique ce soit de censé, c'est de la folie pure.
    Résumons la situation, on abat Kadhafi, Saddam, etc mais indirectement maintenant le déluge de terroristes dans ces régions, c'est du jamais vu. Malgré cela les ahuris qui nous dirigent persistent et signent... Quoique la situation devient tellement grave et tendue qu'on pourrait bientôt voir une coopération militaire inédite entre l'Iran et les USA.
    Un peu comme dans les films de SF où un ennemi commun extrêmement virulent oblige les Nations de la Terre entière à se mobiliser en oubliant leurs anciennes rancœurs.

  • AgentK3
    AgentK3     

    "Bachar el-Assad", le seul qui protège encore les Chrétiens de la région.

Votre réponse
Postez un commentaire