En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Pablo Iglesias, le leader de Podemos, à la mairie de Madrid le 13 juin dernier.
 

EDITO - La victoire des Indignés d'Espagne, les partisans du parti "Podemos", est remarquable: les quatre plus grandes mairies du pays passent sous leurs couleurs. Cependant, la victoire est bien fragile, l'électorat reste modeste. La vraie victoire: Podemos existe, et dans le reste du monde ce genre de parti n'a pas su émerger.

Harold HYMAN

Journaliste, spécialiste géopolitique

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire