En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des ouvriers démantèlent le dernier bastion des manifestants prodémocratie, le 11 décembre à Hong Kong.
 

Le vent de la contestation pour davantage de démocratie aura bientôt fini de souffler sur Hong Kong, sans avoir ébranlé le pouvoir chinois. Les derniers manifestants restés sur le campement du principal site occupé sont interpellés par la police.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Pseudome
    Pseudome     

    Les étudiants ont à se trouver un candidat possible à leur élection présidentiel ...

  • bouledog
    bouledog     

    Les chinois un pays de dictateur voulant imposer sa loi communiste , la liberté d'expression , l'égalité sont absents ,

  • Glochide
    Glochide     

    Et oui en France une poignée de chevelus crasseux enivrés d'un idéal qu'ils se sont fabriqué , suffit pour faire capoter un projet que d'autres ont passé des années à mettre au point et utile à beaucoup ! En Chine même pour une cause juste , la lutte pour la démocratie on rentre chez soi quand les autorités le demandent . Et gare aux derniers qui tarderont , il y a des cailloux à casser sur les plateaux enneigés du Tibet ....

Votre réponse
Postez un commentaire