En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Grèce: Tsipras, "sûr" de sa victoire, confronté de nouveau aux urnes
 

Moins d'un an après avoir remporté une première victoire avec Syriza, le Premier ministre grec sortant va se confronter de nouveau aux urnes, dimanche, avec l'espoir de s'imposer une seconde fois. Et de faire passer un message fort à "l'Europe". Mais sur le terrain, d'aucuns le considèrent désormais comme un "traître".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • sonia86370
    sonia86370     

    s il n est pas réélu, il peut toujours faire du cinéma
    il semble doué

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    je persiste a croire qu'il gagne du temps

  • Refractix
    Refractix     

    Une abstention massive, passée sous silence, a gagné devant le Non et le Oui au référendum de juillet : Abs=41,1%, Non=36,1%, Oui=22,8% en % des inscrits, voir analyse de l'UPR (minilien.fr/a0qj56).

    Le vote étant obligatoire en Grèce, il était possible d'interpréter les abstentions comme une protestation contre la "fausse alternative" de Syriza (OUI, restons dans l'UE ; NON, restons dans l'UE).

    Les alternatives proposées étant aujourd'hui réelles, comment les Grecs vont-ils réagir ?

  • Refractix
    Refractix     

    Une abstention massive, passée sous silence, a gagné devant le Non et le Oui au référendum de juillet : Abs=41,1%, Non=36,1%, Oui=22,8% en % des inscrits, voir analyse de l'UPR (minilien.fr/a0qj56).

    Le vote étant obligatoire en Grèce, il était possible d'interpréter les abstentions comme une protestation contre la "fausse alternative" de Syriza (OUI, restons dans l'UE ; NON, restons dans l'UE).

    Les alternatives proposées étant aujourd'hui réelles, comment les Grecs vont-ils réagir ?

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Il n'avait pas démissionné lui ?

Votre réponse
Postez un commentaire