En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un oeillet placé sur une liste de noms de victimes des massacres d'Arméniens, lors des commémorations du 24 avril 2013, à Istanbul.
 

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a présenté, ce mercredi, les condoléances de la Turquie aux descendants des "Arméniens tués en 1915". Un geste hautement symbolique pour Ankara, qui ne reconnaît pas le génocide. Pourquoi cette avancée soudaine? Explications.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • zarastro
    zarastro     

    D'accord avec toi kaskader 46. De plus les paroles d'un président ou d'un premier ministre turc ne seront historiques que lors de la reconnaissance du génocide arménien!

  • Kaskader 46
    Kaskader 46     

    La Turquie vise l'entrée dans la "Grande" Europe .

Votre réponse
Postez un commentaire