En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le Premier ministre britannique David Cameron s'adresse à la nation devant le 10 Downing Street, vendredi 8 mai 2015, après sa large victoire aux législatives.
 

Aucun sondage n'avait anticipé la large victoire des conservateurs aux élections législatives britanniques de jeudi. Depuis des mois, les instituts pronostiquaient un résultat ultra serré sans vrai vainqueur.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • valgego
    valgego     

    Les anglais ont vu ce que les travaillistes donnaient en FRance : le chômage ,plus jamais ça chez eux , les sondages ne sont que la prétention des médias à prendre leurs désirs pour des réalités

  • caneton 01
    caneton 01     

    Sondeurs, Menteurs,Profiteurs.
    Ne connaissant pas les instituts de sondage britanniques, je ne m'avancerais pas à leur porter un quelconque jugement. Par contre en France, ils ne me paraissent plus du tout crédibles. A la même question, suivant leurs affinités politiques et par qui ils sont commandés, les résultats publiés font preuve de la plus grande variable. Ceci, il me semble dans les buts d'influencer les indécis, les crédules, et de se voir attribuer une certaine reconnaissance auprès de leurs commanditaires pour d'ultérieures missions.
    Il ne faut donc plus s'étonner que la population avisée, se prenant au jeu, ne leur fasse plus part de leurs vértables opnions ou intentions, préférant les masquer ou les déformer.

  • Bill appelez moi Bill.
    Bill appelez moi Bill.     

    Hollande fayote avec son "pote"?

  • Bill appelez moi Bill.
    Bill appelez moi Bill.     

    Je retiendrais surtout la classe des chefs de partis ...
    En Angleterre ceux qui perdent démissionnent ...en France ils ne songent qu'a sauver leurs fesses.

  • bernadete
    bernadete     

    ces sondages ne sont ils pas faits pour influencer l'électeur ? c'est un gros raté certes, mais c'est surtout la fin d'un système. On nous abreuve à longueur d'années de sondages, au point que les sondés eux mêmes, ne doivent plus les prendre au sérieux.
    Il faudra trouver rapidement d'autres méthodes d'évaluation, ce qui vient de se produire en Angleterre c'est déjà produit en Allemagne, Merkel devait perdre d'après certains, si bien que notre président a rendu visite un peu tôt à son adversaire.

Votre réponse
Postez un commentaire