En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le géant russe Gazprom a donné jusqu'à lundi 8h à Kiev pour rembourser une dette de 1,95 milliard de dollars
 

Les négociations entre l'Ukraine et la Russie pour éviter une coupure du gaz redoutée en Europe se sont achevées dimanche "sans résultats" alors qu'expire lundi à 08h l'ultimatum russe à Kiev.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • ALEX CEI
    ALEX CEI     

    @Trunky: toute entreprise qui n'a qu'un seul fournisseur est dans les mains de ce fournisseur unique. Néanmoins, ce fournisseur n'en a pas pour autant tous les droits, dont celui de menacer son client dès que ce dernier veut changer sa politique, ou recherche d'autres sources... De même, ce fournisseur unique n'a pas le droit de changer avec rétroactivité les tarifs négociés.
    Bref, l'Ukraine n'est pas seule responsable: la politique de la Fédération de Russie vis-à-vis de l'Ukraine est tout autant responsable de l'état des choses actuellement!

  • trunky
    trunky     

    Toute entreprise qui cumule les dettes a ses fournisseurs, au bout d'un moment, le fournisseur ne fournis plus. C'est juste logique dans la démarche. On peut pas tout avoir gratuitement.

Votre réponse
Postez un commentaire