Fusillade aux États-Unis : la communauté sikh de France indignée

Après la fusillade dans un temple sikh qui a fait au moins six morts aux États-Unis dimanche, les sikhs de France sont sous le choc. Réactions recueillies au temple de Bobigny.

Magali Chalais | Elsa Jirou
Le 06/08/2012 à 18:37
Mis à jour le 06/08/2012 à 19:03

Devant le Gurdwara de Bobigny, le plus grand temple sikh de France, l’émotion est à son comble. Dimanche, les fidèles ont suivi la fusillade qui a fait six morts dans un temple sikh aux États-Unis.  Pacifiques, ils ne comprennent pas le geste du tireur.

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, les sikhs font l’objet d’amalgame. Aux États-Unis, ils subissent agressions et injures racistes. Avec leurs turbans et leurs barbes, ils sont parfois confondus avec les Talibans.

En France, la situation est différente. Seuls 30.000 sikhs vivent dans l’Hexagone. Ils  affirment ne pas subir le même sort et ne pas avoir peur. Pour éviter les dérives, la communauté appelle l’Etat à une sensibilisation de la population à l’égard des minorités religieuses.

Une veillée est organisée ce lundi soir à 19h, au Gurdwara de  Bobigny,  en mémoire des victimes de la tuerie du temple sikh du Wisconsin.

Toute l'actu International

La question du jour

Etes-vous pour l'instauration d'un forfait aéroport pour les taxis?