En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La police sur les lieux de la fusillade, dans la nuit de jeudi à vendredi, à Chicago.
 

Il n'y a pas eu de mort sur le coup, mais plusieurs personnes se trouvent dans un état grave. Une personne a été interpellée.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • BenVoyons
    BenVoyons     

    "nRa", oui. au temps pour moi :))

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Dire que c'est un état où la loi sur les armes est la plus stricte de tous les USA, plus stricte encore que la plupart des pays d'Europe ... c'est bien la démonstration irréfutable que ces lois ne servent à rien.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    NRA ? Et ils ont raison.

  • Nobunaga66
    Nobunaga66     

    Chicago, Chicago.... ))

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    la NSA rappelle que si les autres avaient été armés, ils auraient pu se défendre et c'est bien la preuve de l'intérêt que tout le monde ait libre accès aux armes et pas seulement les gamins de banlieue :))

  • boris2747
    boris2747     

    Pas un mort. Ils baissent les amerloques.

  • habon
    habon     

    La vraie raison du recul d’Obama sur la Syrie
    Si Barack Obama a accepté (provisoirement) la proposition russe de désarmement chimique de la Syrie, c’est qu’il s’est trouvé contraint de le faire, tout comme il l’a été de soumettre son intervention militaire en Syrie au vote du Congrès. Dans les deux cas, comme nos collègues du LaRouche PAC à Washington nous l’avaient rapporté depuis plusieurs semaines, c’est purement et simplement la menace de destitution qui pèse sur lui qui l’a fait reculer pour l’instant.

    C’est ce que rapportait le 9 septembre, juste avant la publication de la proposition russe, la correspondante de Canal+ à la Maison Blanche, Laurence Haim :

    http://www.dailymotion.com/video/x14mcaf_syrie-vers-la-destitution-d-obama_news?start=1

    En effet, la loi sur les pouvoirs de guerre oblige le Président à obtenir l’aval des représentants du peuple pour déclencher un conflit armé contre un autre pays. Lors de l’intervention de l’OTAN en Libye, Obama avait outrepassé cette loi et s’en était tiré in extremis grâce aux manœuvres d’un certain John Kerry (alors président de la commission des Affaires étrangères du Sénat) et des contorsions légales de ses conseillers. [1] Mais le Congrès n’a pas oublié, et beaucoup réalisent qu’une frappe sur la Syrie précipiterait les Etats-Unis dans une guerre à grande échelle en Asie du Sud-Ouest qui embraserait le monde.

    http://www.solidariteetprogres.org/actualites-001/raison-recul-obama-syrie-destitution-10355.html

Votre réponse
Postez un commentaire