En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Jean-Jacques Le Garrec, en 2000, juste après avoir échappé à ses ravisseurs phillipins.
 

Pierre Borghi, échappé des Talibans en avril dernier, et Jean-Jacques Le Garrec, ex-otage aux Philippines en 2000, racontent ce qui les a poussé à s'évader au péril de leur vie, comme ce que vient de traverser Francis Collomp au Nigeria.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • bebert
    bebert     

    Bravo!!!!Surtout pour un cardiaque.Je croyais que la chaleur était déconseillée aux cardiaques!!!!!!!Les cardios sont des abrutis ou alors il y a un loup!!!!!!Cherchez la vérité!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire