En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La cathédrale Uspenski à Helsinki, capitale de la Finlande.
 

Cette semaine en Finlande, plus de 4.000 fidèles ont fait leurs adieux à l’Eglise luthérienne. Une désertion imputable aux propos de la ministre de l’Intérieur qui condamne, entre autres, les initiatives soutenant le mariage gay.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Hybow
    Hybow     

    Pas utile qu'ils quittent leur pays, c'est la ministre qui sera débarquée si le mouvement s'amplifie...

  • Hybow
    Hybow     

    En France , lorsqu'on est pas d'accord avec les déclarations d'un ministre on le fait savoir sur les réseaux sociaux. Cette ministre fait partie de l'église luthérienne. Comme stipulé dans l'article, les gens inscrits à cette église payent un impôt. En se désinscrivant, plus d'impôt au bénéfice de l'église, et ils expliquent pourquoi ils se désinscrivent. Donc, ils ont le pouvoir de dire à leur gouvernants au travers de leur non-engagement à cette église (dont cette ministre fait partie) qu'ils ne veulent pas de cette femme au gouvernement ! Et là ce n'est pas un sondage à la con, ce sont des faits !!!

  • pseudoma
    pseudoma     

    elle a qu'à parler en son nom propre pas au nom de l'église ... et puis, comme elle est au gouvernement, ils vont peut-être aussi quitter le pays ?

Votre réponse
Postez un commentaire