En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des images diffusées le 30 juin 2014 montrent des jihadistes de l'Etat islamique parader dans les rues de Raqqa, en Syrie.
 

Face à la menace des jihadistes de l'Etat islamique, qui mènent une avancée fulgurante en Irak et en Syrie, les Etats-Unis pourrait intensifier leur action militaire dans la région. Quelle est la marge de manoeuvre des Américains?

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • al Azar
    al Azar     

    QUI TIRE LES FICELLES ? Arrestation d’un financier musulmandu Front Al-Nosra


    Le Koweïtien Hajjaj Ben Fahd al-Ajmi, considéré comme l’un des bailleurs de fonds du Front islamique Al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, a été arrêté mercredi par les autorités de son pays à son retour du Qatar, ont indiqué des militants.

    Son arrestation, intervenue dans la soirée à l’aéroport de Koweït, a été rapportée sur Twitter par plusieurs militants des droits de l’Homme.

    Son avocat, Mohamed al-Jumai, a demandé sur Twitter au ministère de l’Intérieur de «préciser le lieu de détention» de son client et de «ne pas exercer de pressions sur lui lors de son interrogatoire».

    Hajjaj Al-Ajmi, 26 ans, figure parmi six extrémistes dont les noms ont été ajoutés vendredi par le Conseil de sécurité de l’ONU sur une liste d’individus soumis à des sanctions internationales pour leurs liens avec Al-Qaïda. Ils sont présentés comme des responsables de l’Etat islamique (EI) et du Front al-Nosra.

    Considéré comme l’organisateur du soutien financier à Al-Nosra en Syrie, Hajjaj al-Ajmi est soupçonné de passer régulièrement du Koweït en Syrie pour transporter des fonds, et de recruter des Koweïtiens pour occuper des postes dirigeants dans la hiérarchie du Front.

    Il est également sous le coup de sanctions de la part des Etats-Unis, qui l’ont placé début août, avec deux autres Koweïtiens, sur leur liste noire de personnes accusées de financer Al-Nosra et l’EI.

    L’un des deux autres Koweïtiens, cheikh Shafi al-Ajmi, 41 ans, a été brièvement interpellé en début de semaine par les autorités de son pays à son retour d’Arabie saoudite, ont indiqué des militants et des médias locaux, sans faire état de poursuites à son encontre.

    Le troisième Koweïtien sanctionné par le Trésor américain est Abdulrahman Khalaf al-Anizi.

    Après l’annonce des sanctions américaines contre ses trois ressortissants, le Koweït s’est dit «résolu à combattre le terrorisme et son financement», et à «coopérer avec les Etats-Unis et la communauté internationale pour faire face à ce dangereux phénomène».

  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    BFM/RMC première radio et chaîne d'info de France- Ça C’ÉTAIT AVANT...

  • R.I.P
    R.I.P     

    les USA franchement voila le résultat de leur interventions nous on suit et on sombrera avec

  • TAZ
    TAZ     

    @La contesse. Rien ne marche sur cette page. Censure..

  • solitaire
    solitaire     

    une bombe nucléaire tous simplement ils y aura des dommage collatéraux,mais bon, c'est la vie...

  • AgentK3
    AgentK3     

    Vitrification de la zone pour les ramener plus prêt de leur dieu...

  • claude Pellerin
    claude Pellerin     

    Les combattre et les battre, c'est la seul solution.

  • Mallet
    Mallet     

    Ils ont des têtes d arrières !!!! Des consanguins !

  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    rétablir les frontières- contrôles- Schengen c'est la passoire ....la preuve La LOI Taubira permet à des mineurs d'aller faire des guerres de religions sans autorisation de sortie de territoire...sic!

  • Grincheux
    Grincheux     

    l'EIL est une création consécutive à l'intervention américaine en Irak et à nos manœuvres politiques en Syrie. On a chassé des dictateurs (en Libye aussi), mais la démocratie est encore PLUS loin .... les chrétiens d'orient en font les frais ....

Votre réponse
Postez un commentaire