En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
état d'urgence en espagne
 

MADRID (Reuters) - Le gouvernement espagnol a décrété l'état d'urgence samedi pour faire face à la grève surprise des contrôleurs aériens et a...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • Verly.
    Verly.     

    ...et en plus personne necroit plus aux baratin ultra-libéral

  • Verly.
    Verly.     

    ...la caactéristique de l'otage c'est qu'on le retient on l'empêche de s'en aller et on menace s'on existence. La rien de tout cela c'est brutalement exprimé "j'en ai marre, je nhe bosse plus dans ces conditions". Ca devrait plaire aux ultra-libéraux. Quand ils disent "les accidents de chemin de fer, je m'en fous, j'encaisse les bénéfices, idem pour les attentes entre les correspondances et le reste à l'avenant" qu"est ce qu'ils font?. En bonne logique, pourquoi ce double langage?

  • Stephane74910
    Stephane74910     

    En effet je suis à mon compte depuis déjà 15 ans mais cela ne m'empêche pas de penser qu'il peut y avoir de place pour tous dans la société il ne peut pas y avoir que des patrons et si il n'y a pas d'ouvriers s'il n'y a pas de patrons l'inverse est aussi vrai.
    Et quand tu parles de lutte des classes, il me semble que c'est plutôt toi qui tu places dans ton discour comme étant dans un autre monde que les ouvriers.

  • smartiz
    smartiz     

    a merde! quel dommage! il est espagnol!

  • Dudde
    Dudde     

    Tu ne répond en rien à mes propos ! As-tu réellement compris le sens de mon post ? Je te parle pas du fond des problèmes mais COMMENT les traiter ? Je ne remet absolument pas en cause le droit de grève mais son utilisation disproportionnée et abusive dans un monde économique qui bouge, qui évolue et dans lequel les français privilégié du secteur Public doivent s'adapter et pas "punir" inutilement et injustement la très grande majorité de leurs compatriotes du secteur Privé. Tu n'as rien capté de ce que je voulais dire ! Quant aux entreprises qui se délocalisent elles sont soumises elles aussi à la loi du marché et du profit pour rester compétitives. Mettons nous deux secondes à la place d'un chef d'entreprise qui connait de façon récurrente de grosses difficultés pour développer son business pour causes de grèves à répétitions ou taxations abusives .. Son choix est très vite fait ! Une entreprise privée n'a jamais eu pour modèle la philanthropie et son objectif premier demeure le but LUCRATIF ! Mais ils vrai que les français ont toujours eu un dégoût prononcé pour la compétitivité économique et un problème relationnel philosophique avec l'argent, surtout celui que gagne le patron au sein de son entreprise. C'est pourtant bien LUI, le patron, qui finance de sa poche ou par l'emprunt ses investissements, celui qui donne au banquier ses Biens propres en caution, celui qui quotidiennement se retrouve face au banquier, aux clients mauvais payeurs, aux fournisseurs, au fisc, aux syndicats, aux grèves massives à répétitions, bien seul face aux marchés devenus complètement illisibles sur le plan marketing après la crise mondiale, et qui très souvent pour sauver sa boîte travaille dans le mois deux voire trois fois plus que ses salariés, ce même patron qui au final n'a droit à rien sur le plan des indemnités chômages quand il dépose son bilan. Alors arrête tes leçons de morale Stéphane 74910 ! Monte ta boîte, prend tes responsabilités et ensuite on en rediscutera ! Ça devient insupportable ce discours moralisateur et ce perpétuel misérabilisme ouvrier ! La lutte des classes est terminée. A chacun ses mérites.

  • Stephane74910
    Stephane74910     

    Parce que tu crois que de dire "Si vous montez les impots je change de pays" ou "Si vous n'acceptez pas de travailler pour moins cher on ira s'installer ailleurs" ça n'est pas du chantage

  • Dudde
    Dudde     

    Même si l'on peut reconnaître à chacun le droit de ne pas être d'accord sur ses conditions de travail ou le montant de son salaire, il faudra bien un jour que l'on règle une bonne fois pour toutes ces prises en otage massives de toute une population par l'usage répétitif et sans aucune modération du droit de grève. Ce procédé représente une véritable dictature d'une poignée de privilégiés, s'accaparant des moyens et des ressources publiques pour faire entendre des revendications privées (légitimes ou non) ! Cette "arme" utilisée souvent abusivement comme moyen de chantage politique par les mêmes syndicats, ne représentant eux-mêmes qu'une toute petite frange de la population n'a, aujourd'hui, plus aucune crédibilité dans un monde économique qui bouge en permanence et engendre parfois de véritables drames humains parmi les usagers des transports (pertes d'emplois, de revenus, etc ..) ! Il est aberrant de constater ensuite que ce sont ces mêmes fouteurs de m. qui viennent vous parler de solidarité ! La France possède le triste record du monde d'avoir les syndicats les plus NULLISSIMES du Monde incapables de s'adapter au monde économique qui les entoure, et utilisant des méthodes d'un autre âge pour revendiquer toujours plus d'acquis dont les français sont les seuls à bénéficier en Europe.
    Pour le bien du Public et pour une meilleure efficacité de l'Economie, ne serait-il pas temps de changer de méthode en préférant (par exemple comme en Allemagne) la négociation permanente ?
    Tant que les partenaires sociaux se montreront inefficients, inefficaces et irresponsables, usant et abusant du droit de grève sans aucun discernement et sans aucune modération .. juste par principe et par dogmatisme Politique, les choses ne s'amélioreront pas !

  • jano13
    jano13     

    Comment auraient réagi nos socialistes du PS si le président sarkosy avait décrèté l'état d'urgence lors des grêves des raffineries ??
    les socialistes espagnols n'ont pas hésité a contrer le droit de grêve ..et personne ne proteste ?
    Mr les socialistes, expliquez moi SVP ...

  • padoue
    padoue     

    J'allais dire la même chose,mais tant mieux on ne passera plus systématiquement pour des révolutionnaires(même si cela ne me dérange pas)!

  • CARCAMIO
    CARCAMIO     

    ET BIEN OUI IL N'Y A DONC PAS QU'EN FRANCE QU'ON FAIT LA GREVE!!!

Votre réponse
Postez un commentaire