En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
EXPLOSION MEURTRIÈRE DANS LE NORD DE L'ÉGYPTE
 

EXPLOSION MEURTRIÈRE DANS LE NORD DE L'ÉGYPTE...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • L ESTRANGER
    L ESTRANGER     

    le père jésuite égyptien Henri Boulad estime à la radio que 1500 coptes ont été agressés
    par les Frères Musulmans dans toute l'Egypte. Il dénonce le traitement médiatique en
    Occident car les manifestants sont souvent armés, les Frères bloquent le pays depuis des
    semaines (stations services, routes, électricité...), attaquent les maisons et commerces
    chrétiens. Le père Boulad rappelle que pendant la présidence Morsi de nombreuses jeunes
    filles chrétiennes ont été enlevées par les islamistes, dans l'indifférence du
    gouvernement.

    Alors que 80 églises, 4 monastères et 5 écoles chrétiennes (voir le détail sur le
    BlogCopte) ont été attaqué depuis mercredi en Egypte par les pro Morsi, il est temps de
    revenir aux sources de l'idéologie des Frères Musulmans.

    Dans un article intitulé "Les Frères musulmans se demandent pourquoi les chrétiens ont
    peur d'eux" l'écrivain laïque Khaled Montasser, en examinant les propres documents et les
    fatwas officielles de la fraternité, explique pourquoi. Selon Montasser, dans la revue
    officielle de la confrérie "L'appel [da'wa]", le point n° 56 publié dans le numéro de
    décembre 1980, le cheikh Muhammad Abdullah al-Khatib, haut responsable des Frères, a
    décrété plusieurs mesures anti-chrétiennes, y compris la destruction des églises et la
    prohibition d'enterrer les impurs «infidèles» chrétiens près de tombes musulmanes.

    églises,egypte,frères,musulmansMohammed Morsi en personne se vantait récemment qu'il
    allait «réaliser la conquête islamique [fath] de l'Egypte pour la deuxième fois, et faire
    que tous les chrétiens se convertissent à l'islam, ou bien payent la jizya." . La jizya
    est un impôt spécifique touchant les Chrétiens en terre d'islam prévu par la charia, un
    député du Hamas a récemment réclamé sa réintroduction en Orient. 100 000 Coptes ont émigré
    depuis le début de la révolution égyptienne.

    Lors des réunions préparatoires à la constitution du programme politique des Frères en
    2007, la position anti-chrétienne de Abdullah al-Khatib a été rappelée. Dans un article du
    14 août 2007 présent encore aujourd'hui sur le site officiel de la confrérie,
    Ikwanweb.com, le "dilemme des Coptes" est abordé :

    "Le point le plus important de désaccord entre les membres du Bureau exécutif, est
    l'attitude à adopter envers les Coptes. Les projets du programme ont parlé des Coptes, si
    ils peuvent assumer des emplois publics, ou intégrer le ministère de la Défense. Discuter
    de cette question fut généralement abordée sous l'angle de tous les non-musulmans, les
    coptes ou les Juifs!.

    Cette attitude est venue après l' objection du Cheikh Mohamed Abdullah Al Khatib, (qui
    édicta la célèbre fatwa de ne pas concéder la construction d'églises dans les nouvelles
    villes ouvertes, comme Al-Maadi, Héliopolis, New Cairo, et autres). Les membres du Bureau
    se sont arrêtés avant d'aborder directement ces points en réponse à l'objection de Al
    Khatib, avec d'autres comme Sabri Arafa, Mohamed Hilal, et Mahdi Akef lui-même."

    Les discussions continuant sur la nécessaire inflexion, selon certains dirigeants, à
    adopter en vue d'une présentation aux élections, afin de donner une nouvelle image
    médiatique au mouvement totalitaire.

    Mais depuis le 14 août l'heure n'est plus à l'apaisement tactique avec les Coptes.
    L'Égyptien copte Dioscorus Boles a écrit sur Twitter qu'un document des Frères musulmans
    incitant leurs partisans à incendier des églises avait été découvert. Ce document a été
    publié le 14 août sur le site officiel du Parti de la liberté et de la justice, l'aile
    politique des Frères musulmans.

Votre réponse
Postez un commentaire