En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Etats-Unis: un an après avoir tué Michael Brown, l'effarant portrait de l'ex-policier de Ferguson 

Dans une interview à paraître prochainement, l'ancien membre des forces de l'ordre américaines, Darren Wilson, est revenu de manière désinvolte sur l'homicide qu'il a commis sur un jeune Noir américain, pour lequel il n'a pas été inculpé.
 

Dans une interview à paraître prochainement au New Yorker, l'ancien membre des forces de l'ordre américaines, Darren Wilson, revient de manière désinvolte sur l'homicide qu'il a commis sur un jeune Noir américain, pour lequel il n'a pas été inculpé. Et qui avait relancé le douloureux débat sur le racisme aux Etats-Unis.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Pupp3tMast3R
    Pupp3tMast3R     

    Tant qu'il y aura des armes...

  • trevorsteven
    trevorsteven     

    Respect à un membre des forces de l'ordre qui n'a sûrement pas travaillé dans conditions faciles et que tout les bobos bien pensant ont condamné, eux qui vivent dans leurs cocons.

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Après avoir vu un documentaire scientifique sur le développement cognitif d'enfants soldats ou enfants des rues ayant subi des traumatismes et qui ont perdu pas mal de réflexes et capacités altruistes et empathiques…
    Oui on peut dire que le vécu, l’éducation, le parcours, la culture etc jouent un rôle fondamental dans le comportement de certains groupes d'individus.
    Ce n’est pas une question de race, mais de micro sociétés qui se forment et se confortent dans des stéréotypes comportement dus à la dureté de leurs vie, renforcés par les médias et artistes (ou même gangs) qu'ils apprécient, écoutent ou suivent le plus.

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Après avoir vu un documentaire scientifique sur le développement cognitif d'enfants soldats ou enfants des rues ayant subi des traumatismes et qui ont perdu pas mal de réflexe et capacités altruistes et empathiques, oui on peut dire que le vécu, l’éducation, le parcours, la culture etc jouent un rôle fondamentale dans le comportement de certains groupes d'individus.
    C'est pas une question de race, mais de micro sociétés qui se forment et se confortent dans des stéréotypes comportement dus à la dureté de leurs vie, renforcés par les médias et artistes (ou même gangs) qu'ils apprécient, écoutent ou suivent le plus.

Votre réponse
Postez un commentaire