En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Lors d'une convention de la National Rifle Association en 2013 au Texas (illustration).
 

Comme le Texas l'an dernier, l'Etat américain de la Géorgie pourrait autoriser le port d'arme dissimulée sur ses campus universitaires, pour permettre aux étudiants de se défendre en cas de fusillade.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Vous faites un article à chaque fois que la loi change sur ce sujet ?

    "l'apport volontaire d'armes au sein des campus peut être risqué"
    Quand quelqu'un fait la démarche de se déclarer et de fournir toute indication permettant de l'identifier lui et son arme, de le faire condamner à perpétuité si jamais il s'en sert mais prend malgré tout la responsabilité d'être en mesure de neutraliser un criminel, c'est rarement de ceux qui vont déclencher des fusillades.

    En France on se tripote la nouille à voir des militaires se promener avec des mitraillettes au nom de la sécurité. Eux c'est pareil, sauf que ce sont des démocrates et non pas des nostalgiques de l'ancien régime pour qui tout ne doit venir que d'en haut.

Votre réponse
Postez un commentaire