En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
A l'aide de ce dispositif mis au point pendant près de 9 ans, un policier pourrait désormais avoir l'occasion de tirer une balle non-létale pour maîtriser sa cible. Une solution aux nombreuses bavures policières de ces derniers mois, qui ont tant secoué les Etats-Unis?
 

Grâce à "l'Alternative", qui se fixe sur une arme de poing, un policier pourrait être en mesure d'ouvrir le feu sur une cible, et la neutraliser sans la tuer. L'occasion d'offrir un sursis, aussi bien à l'agent qu'à sa cible. Un enjeu crucial, dans une Amérique malade de sa police.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Denise Saint-Denis
    Denise Saint-Denis     

    Ridicule! Lorsqu'on pense que les tests le démontrent, à l'intérieure d'une certaine distance les agents face à un individu armé (pistolet ou lame), n'ont même pas le temps de dégainer et faire feu. Alors imaginer l'agent qui doit évaluer la menace, euh pistolet ou couteau, euh ok je dégaine en un premier temps, par la suite j'accède à mon dispositif moins létal et je tente de l'installer, euh il est trop tard!!! C'est très efficient dans une simulation vidéo mais dans la réalité, pas si sur que ça!

    156156
    156156      (réponse à Denise Saint-Denis)

    tous a fait d'accord

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à Denise Saint-Denis)

    Pas besoin d’être un génie pour deviner que l'embout (si le dispositif est adopté) sera équipé d'emblée sur l'arme de l'officier.
    Le principe même du schmilblick c'est d'éviter qu'après un tir réflexe du à une nécessité ou pulsion quelconque, le policier tue une personne considérée comme dangereuse dès la première balle.
    Donc si c'est pour pallier l'absence de réflexion du à la complexité ou soudaineté d'une situation, il me semble évident que l'embout sera sur l'arme avant même que l'agent ait dégainé.
    La question c'est surtout "est-ce que ça va pas gêner pour dégainer et est-ce fiable à 100% niveau sécurité du tireur, j'espère que ce dispositif ne générera pas d'accident en interagissant avec les balles.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    "dans une Amérique malade de sa police"
    Vous croyez sincèrement qu'à force de répéter cette expression ça va la rendre vraie ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Comme un "coup de marteau donné par un joueur professionnel de base-ball"
    Le marteau, la première arme utilisée pour tuer son prochain aux USA.
    M'enfin c'est pas une arme donc c'est tout de suite 'ach'ment plus accepteble :)

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à HeyBaal)

    Même un pistolet d'alarme peut tuer si on le colle à la tempe, même un flash Ball peut tuer selon la distance, la zone d'impact ou l'état de santé de la personne atteinte.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Comparaison parfaitement idiote avec l'affaire brown vu que plus d'une dizaines de balles ont été tirées, 3 avant la poursuite, ce qui l'a pas empêché de faire volte face et de se précipiter sur le policier.
    Aux dernières nouvelles 10 est strictement supérieur à 1.

Votre réponse
Postez un commentaire