En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Deux hommes ayant pratiqué le base-jump depuis le One World Trade Center en 2013 ont été condamnés à une amende et des travaux d'intérêts généraux.
 

Alors que la "1 WTC" était encore en construction, James Brady et Andrew Rossig s'étaient jetés dans le vide pour une session de "base-jump" unique au monde. Mais qui n'a pas du tout plu à la justice américaine. Explications.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • direvrai
    direvrai     

    Condamnés par des gens qui ne comprendront jamais ce que c'est de sauter (les pauvres ils ne savent pas ce qu'ils manquent).
    Ils ont eu raison de contester la mise en danger d'autrui, on le voit parfaitement sur leur vidéo, la zone d'atterrissage étant dégagée et quasiment déserte.

    Sgt Hartman
    Sgt Hartman      (réponse à direvrai)

    2 750 personnes sont mortes sur ce site un peu de respect ça ne fait pas de mal.

    direvrai
    direvrai      (réponse à Sgt Hartman)

    Cela n'a rien à voir, ni n'est aucunement incompatible avec le respect légitime que l'on peut ressentir envers les victimes de cet odieux attentat.
    Mélanger ainsi les faits est juste ridicule.
    Ce nouvel immeuble n'est qu'un immeuble, un objet.
    Les pensées et le respect que l'on peut avoir pour les victimes n'ont pas besoin d'un immeuble pour s'exprimer.
    Pas la peine de d'exagérer la portée des faits.

    Sgt Hartman
    Sgt Hartman      (réponse à direvrai)

    faut dire ça aux familles des personnes qui sautaient des tours et qui n avaient pas de parachute.

    direvrai
    direvrai      (réponse à Sgt Hartman)

    Comparaison sans objet et de mauvais goût.
    Ne vous trompez pas d'ennemi, ce ne sont pas ces deux hommes mais bel et bien les défenseurs d'une idéologie religieuse malsaine qui sont à blâmer de ce drame.

Votre réponse
Postez un commentaire