En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Manifestation contre l'interdiction de la gay pride de Moscou devant l'ambassade russe de Londres le 1 juin 2011.
 

Alors que le parlement russe vient de voter une loi contre la "propagande homosexuelle" et qu'une députée veut "protéger les enfants" du mariage homo français, des associations lesbiennes, gays, bi, trans (LGBT) russes s'inquiètent de la liberté d'expression et de l'homophobie d'Etat.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Claude Lamballe
    Claude Lamballe     

    Sachant qu'en France on applique les lois du tout laisser faire. En Russie c'est le rien qui finit par triompher car nous ne sommes pas un bon exemple pour eux. C'est triste à dire mais malheureusement c'est comme cà. On ne peut rien faire que laisser les brigands avoir le dernier mot et les victimes...; Tans-pis pour elles.

  • Sport France
    Sport France     

    Rappel de la loi : Dans le code pénal (art.132-77) l’homophobie est une circonstance aggravante lorsque l’infraction a été commise pour un motif homophobe. La loi punit également la publication de propos injurieux, diffamatoires ou caractérisant une provocation à la discrimination ou alors à la violence envers des personnes homosexuelles.

Votre réponse
Postez un commentaire