En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Dans un bureau de vote, à Donetsk, le 31 octobre 2014.
 

Les régions rebelles de l'Est de l'Ukraine se rendent aux urnes, ce dimanche, à l'appel des séparatistes pro-russes, pour élire leur Parlement et leur président.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • The Defiant
    The Defiant     

    La France a inventé, avec ses alliés de l'OTAN, le droit d'ingérence à l'envers. Empêcher l'autodétermination des peuples !

  • snatch
    snatch     

    Chapeau l'artiste Poutine.......

  • ZUT!
    ZUT!     

    Les peuples ont le droit de disposer d'eux-mêmes, si cette région déjà autonome veut quitter l'Ukraine, c'est son droit le plus légitime. Les pays occidentaux ont une double conception de la démocratie, celle qui les arrange (et on se demande en quoi elle les arrange) et celle qui les dérange (et on se demande aussi pourquoi)..

  • 37berry
    37berry     

    Si les pays de l’UE avaient déclarés leur intention de reconnaître, le cas échéant ces élections, ils auraient pu demander à avoir des observateurs, et ils auraient eu un moyen indiscutable de savoir si le scrutin était valide ou pas. En déclarant d’emblée ces élections « illégitimes », les pays de l’UE et les Etats-Unis se sont mis hors-jeu pour contester les conditions dans lesquelles se tiendront ces élections. Première erreur, que n’a pas commise la Russie qui, elle, a reconnue les élections qui se sont déroulées sur le territoire ukrainien sous le contrôle de Kiev, ce qui lui permettra d’avoir un partenaire, tout en se préparant à reconnaître les élections qui se tiendront en zone insurgée. ......
    Par ailleurs, il est scandaleux, au sens le plus profond du terme scandale, que des Etats qui font de la « démocratie » le point central de leur politique étrangère (ou qui du moins affectent de le faire) se refusent à reconnaître un processus électoral. Il en résulte une image profondément brouillée de l’attitude de ces pays. On peut, à juste titre, considérer qu’ils estiment qu’il y a des « bons » et des « mauvais » ukrainiens, les premiers ayant le droit de voter et pas les seconds. Venant après les palinodies et les contradictions sur la Libye, depuis 2011, et sur la Syrie, cela est très inquiétant quant aux principes mêmes dont ces pays prétendent s’inspirer pour conduire leur politique. Voilà qui donne raison à ceux qui prétendent que les grands principes du Droit et de la Morale ont été instrumentalisés et connaissent une application variable suivant les camps en présence.

  • The Defiant
    The Defiant     

    Ces élections régionales sont prévues dans les accords tri-partites de Minsk ! Afin que l'Ukraine, la Russie et l'OSCE disposent de représentants dans les négociations.

Votre réponse
Postez un commentaire