En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Deux candidats à la présidentielle iranienne ont été écartés du scrutin par un organe proche de l'ayatollah Ali Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique.
 

Alors que les États-Unis et la France ont critiqué le manque de transparence de l'élection présidentielle, après que deux candidats ont été écartés du scrutin, Téhéran dénonce des tentatives "d'ingérence".

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • MICK Bravo
    MICK Bravo     

    > Je ne suis pas le Prophète ( Mahomet ) , ni même un prophète ( tout court ) mais je peut le dire " en vérité, il ne faut pas croire que ça va durer comme cela longtemps en Iran " . En effet : les jeunes iraniens et iraniennes sont fatigués de la tyrannie islamiste dont ils sont les victimes et un jour les mollahs vont finir pendus par leurs turbans noirs . . . C'est toujours comme cela que c'est gens là finissent . <

  • frankun
    frankun     

    Chassez un tyran...Ils éliront un extrémiste.

Votre réponse
Postez un commentaire