En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des opposants à Mohamed Morsi, mardi 2 juillet, au Caire.
 

La foule s'est encore pressée, mardi, place Tahrir au Caire, pour réclamer le départ du président Mohamed Morsi. Ce dernier se retrouve en difficulté après la démission de cinq de ses ministres, et ce alors que l'ultimatum de l'armée arrivera à échéance mercredi soir.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • sarbo85
    sarbo85     

    ce qui se passe en egypte devrait nous interpeller,meme les egyptiens qui sont musulmans ne veulent pas des ""freres""musulmans car ils voient dans ce mouvement une régréssion démocratique,,il n y a que chez nous pour ne pas le comprendre et foutre en taule un gamin pour un simple refus d adn,,mais laisser dehors les assaillants du RER par peur des réactions des immigrés d origine magrebine,en egypte la majotité democratique éxédée est dans la rue ,bientot ce sera pareil chez nous et alors???

Votre réponse
Postez un commentaire