En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le 3 juillet, un homme brandissait un drapeau égyptien pour fêter la destitution de Mohamed Morsi.
 

La difficile transition démocratique égyptienne préoccupe la communauté internationale. Alors que les heurts continuent entre pro et anti-Morsi, la question du sort du l'ancien président reste au cœur du problème.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Justin Case
    Justin Case     

    "Morsi n'a pas exercé le pouvoir de manière démocratique". A part les idiots utiles du printemps arabe ça étonne encore quelqu'un ? Printemps arabe, hiver sous le niqab... C'est ça la réalité.

  • liloup
    liloup     

    il agresse meme notre armée et pas un mot dans les medias,mais ca on va s'en rappeler.Tous est dans l'histoire et les journalistes a part quelque un qui seront dans l'histoire,seront très très mal vu dans l'histoire.

  • liloup
    liloup     

    ben,ca ressemble à la france d'aujourd'hui,2 poids,2 mesures,on peut leur donner hollande,il a changé aussi la justice et les islamiques peuvent faire ce qu'ils veulent en France,ils sont relachés directe

Votre réponse
Postez un commentaire