En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des partisans de l'ancien président Mohamed Morsi manifestent à Alexandrie le 20 septembre 2013.
 

La justice égyptienne a interdit les "activités" des Frères musulmans et ordonné la confiscation de ses biens. L'organisation islamiste refuse cette décision et promet de "rester sur le terrain".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Jean Aimarre2
    Jean Aimarre2     

    La justice a bien raison. C'est pas en les laissant agir au grand jour et avoir "pignon-sur-rue" au Caire, que le calme va pouvoir revenir dans ce pays. Par peur d'en faire des martyrs, personne n'ose agir. Il est temps de leurs mener la vie dure au même titre qu'ils pourrisses celle du peuple Egyptien. Fini le temps de la terreur. Le gouvernement avec le soutien de l'armée doit garantir la démocratie et la sécurité pour son peuple.

Votre réponse
Postez un commentaire