En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des policiers égyptiens tirent des gaz lacrymogènes sur des manifestants pro-Morsi, le 29 novembre, au Caire.
 

Le pouvoir intérimaire égyptien vient de promulguer une loi qui encadre sévèrement le droit de manifester et autorise l'usage de la force pour réprimer les rassemblements, suscitant la colère des Égyptiens, et l'inquiétude des Nations unies.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire