En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le réacteur nucléaire numéro un de Daiichi, dans la préfecture de Fukushima.
 

Le toit et les murs de la centrale nucléaire de Fukushima, sur la côte nord-est du Japon, se sont effondrés samedi matin. Un nuage blanc est visible au dessus du bâtiment. Alerte nucléaire dans la région.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

75 opinions
  • vapo
    vapo     

    Ce qui est surprenant dans cette affaire est le fait, qu'aucun système de secours n'est fonctionné. il faut comme dans toute les chaudières, nucléaire ou pas, un système sûr à 110% pour alimenter en eau ; des pompes alimentaires capablent d'introduire de l'eau à une pression supérieur à la pression de la cuve. Ces pompes sont bien sur électrique, alors comment ce fait-il ? que les japonais n'ont pas protégé les sources de secours en alimentation élecrique, d'un stunami dans une région aussi exposée sur une centrale au bord de la mer ? là je suis médusé de la part des japonais que je voyais comme des gens bien plus méfiant que les français avec les centrales nucléaires?

  • choupi65000
    choupi65000     

    de nous protéger de la radioactivité ? car on est le pays le plus nucléarisé (sauf l'amérique qui a aussi eu son accident)et nos centrales sont périmées et ont souvent des "pépins" passés sous silence !?...

  • ontrouvedeschoses
    ontrouvedeschoses     

    Les armes sismiques existent.

    http://www.youtube.com/watch?v=kEQZMRa7ZKg&feature=player_embedded

  • Crusaders
    Crusaders     

    avec les pro nucléaires tout va bien mme la marquise, n'oubliez pas que toute centrale rejette de la radioactivité même quand elles fontionnent "normalement", une certaine qté dans l'eau et dans l'air, maintenant tout dépend à quel niveau vous fixez les normes de tolérance pour l'organisme, toute émanation de radiation reste potentielement cancérigène mais intérêt économique oblige...je vous rappelerais les rejets de la hague où l'on sait les animaaux marins sont touchés jusqu'en norvège...tant qu'aux déchets je l'ai déjà dit le long terme......mais surtout avec se que l'on voit au japon un accident nucléaire grave (de tout type...) serait irréparable, voilà voilà...

  • pas de pseudo non plus
    pas de pseudo non plus     

    (je précise que je ne suis pas "pas de pseudo" mais "pas de pseudo non plus")
    honnêtement je crois qu'il faut classer les risques par ordre croissant et en matière de nucléaire on pointe souvent les mauvais problèmes ; le problème c'est dans l'exploitation la précarisation des travailleurs du nucléaire, la livraisons de ces industries aux intérêts privés, les malveillances (terrorisme : une enceinte de confinement ça résiste à une fusion du coeur et à une pression de l'intérieur mais pas à une chute d'avion à part l'EPR), et c'est aussi la prolifération pour les pays qui n'ont pas les structures et la stabilité pour exploiter le nucléaire ... honnêtement les déchets c'est un faux problème ou du moins un problème plus secondaire : la plupart de nos déchets ont des filières dans des centres de stockage vraiment bien gérés par l'ANDRA ... un déchet c'est inerte ça ne bouge pas : ce n'est pas une installation : une fois conditionné, on le surveille et on multiplie les barrières pour que rien ne s'échappe et c'est tout ... Le problème c'est que tous les pays ne savent pas les gérer comme nous ou n'en ont simplement pas la volonté. Pour les limites en Uranium vous posez un vrai problème car elles sont limitées et seuls les réacteurs RNR type superphénix peuvent porter à plusieurs siècles la viabilité du nucléaire ... sauf que les RNR on été arrêtés et qu'ils sont plus complexes, peut-etre moins faciles à gérer et probablement plus dangereux (le coeur de ces réacteurs baigne dans du sodium ... or le sodium ça explose au contact de l'eau et ça brule à l'air ... ) ... maintenant oui c'est une lapalissade mais vous avez raison de dire que nos sociétés fonctionnent à court terme...

  • PAS DE PSEUDO
    PAS DE PSEUDO     

    honnêtement je crois qu'il faut classer les risques par ordre de croissance et en matière de nucléaire on pointe souvent les mauvais problèmes et le problème c'est dans l'exploitation la précarisation des travailleurs du nucléaire, la livraisons de ces industries aux intérêts privés, les malveillance (terrorisme : une enceinte de confinement ça résiste à une fusion du coeur et à une pression de l'intérieur mais pas à une chute d'avion à part l'EPR), et c'est aussi la prolifération pour les pays qui n'ont pas les structures et la stabilité pour exploiter le nucléaire ... honnêtement les déchets c'est un faux problème ou du moins un problème secondaire : la plupart de nos déchets ont des filières dans des centres de stockage vraiment bien gérés par l'ANDRA ... un déchet c'est inerte ça ne bouge : ce n'est pas une installation : une fois conditionné, on le surveille et on multiplie les barrière pour que rien ne s'échappe et c'est tout ... Le problème c'est que tous les pays ne savent pas les gérer comme nous ou n'en ont simplement pas la volonté. Pour les limite en Uranium vous posez un vrai problème car elles sont limitées et seule les réacteur RNR type superphénix peuvent porter à plusieurs siècles la viabilité du nucléaire ... sauf que les RNR on arrêté et qu'ils sont plus complexe, peut etre moins faciles à gérer et probablement plus dangereux (le coeur de ces réacteurs baigne dans du sodium ... or le sodium ça explose au contact de l'eau te ça brule à l'air ... ) ... maintenant oui c'est une lapalissade mais vous avez bien raison de dire que nos sociétés fonctionnent à court terme.

  • Crusaders
    Crusaders     

    sans parler du risque inhérent à ce type d'énergie, quid des déchets...stockage, enfouissement, pour ce dernier rien ne peut garantir l'étencheité des conteneurs et la stabilité des roches sur des milliers d'années (et des millions...), pour le stockage ils devront faire l'objet de surveillance étroites sur des centaines d'années, et puis combiens d'années de reserves pour l'uranium..., enfin il me faudrait 20 pages pour developper, c'est sur que l'ordi et l'electricité que j'utilise est issue du nucléaire, pour 80 % parait il, mais se n'est pas mon choix...je le redis les générations futur c'est tout, mais la société fonctionne à court terme, même shéma pour les pesticides...

  • hopeandlove
    hopeandlove     

    je ne veux pas faire ma parano, mais je pense que beaucoup d'informations ne sont divulguées et ne seront pas avant des semaines... que dieu, Allah, Boudha (peu importe) aident le peuple japonnais.

  • grobabal
    grobabal     

    T'as des infos ? tu sais si il va se présenter ?

  • pas de pseudo non plus
    pas de pseudo non plus     

    oui enfin vous avez raison sur le fait de ne pas comparer des centrales de différentes filières mais Fukushima est un réacteur à eau bouillante et pas un graphite gaz comme à Tchernobyl et les barres sont bien tombées puisque le réacteur s'est arrêté dès le tremblement de terre ... donc ok pour éviter les idéologies idéalistes mais racontez pas non plus que ce qui vous plait ... on peut défendre le nucléaire plus judicieusement que de la manière dont vous le faites à mon avis ...

Lire la suite des opinions (75)

Votre réponse
Postez un commentaire