En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
L'hôpital où était soigné ce patient se trouvait à Dallas, au Texas.
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • vividejuin
    vividejuin     

    Quels inconscients ! Il fallait interdire tout voyage entre l'Afrique et les autres continents. Malheureusement, nous n'avons pas plus de moyens que les africains pour soigner les malades, la preuve, il y a eu des décès.

  • Badvann
    Badvann     

    Le patient libérien n'a pas été soigné puisqu'il est mort!

  • chopaul
    chopaul     

    Principe de précaution, il ferment quand les lignes aériennes d'Afrique de l'ouest.

  • Peter
    Peter     

    "Le virus Ebola n'est pas seulement un problème africain"

    Jonathan Ball, qui enseigne la virologie moléculaire à l'université de Nottingham, en Grande-Bretagne, explique par conséquent que même les tests mis en place dans les aéroports pour les passagers au départ des pays touchés par l'épidémie ne suffisent pas.

    "Si le risque d'un virus importé reste limité, c'est un risque très réel dont on ne sera pas débarrassé tant que cette épidémie n'aura pas été stoppée", insiste-t-il. "Le virus Ebola n'est pas seulement un problème africain."

    Les autorités sanitaires européennes jugent cependant que les capacités de détection sont suffisantes pour stopper rapidement une épidémie en Europe.

    Derek Gatherer note à ce sujet que la réaction rapide et complète des autorités sanitaires du Nigeria a été un succès. Au total, le pays le plus peuplé d'Afrique, où l'anarchie urbaine qui règne à Lagos faisait craindre le pire, est considéré comme pratiquement libéré de l'épidémie. Seuls 20 cas de contamination y ont été recensés, dont huit mortels.

    Depuis le mois de mars, l'épidémie de fièvre Ebola, la plus meurtrière depuis la découverte du virus, en 1976, a fait plus de 3 400 morts et infecté 7 200 personnes, dans trois pays essentiellement : le Liberia (2 069 morts selon les dernières données de l'OMS), la Guinée (739 morts) et la Sierra Leone (623 morts).(France24)

  • francinette
    francinette     

    Il avait menti, quelle erreur ! Au Libéria, il avait accompagné une femme malade à l'hôpital, et ensuite à l'aéroport il a dit qu'il n'avait côtoyé aucun malade atteint d'Ebola. A la décharge de ce malheureux Libérien, cette femme aurait pu ne pas être une victime d'Ebola, mais il aurait tout de même dû le signaler à l'aéroport et à plus forte raison lors de sa première consultation à l'hôpital au Texas. De même, l'hôpital du Texas aurait dû accorder grande attention à ce Libérien qui venait tout juste de débarquer du Liberia au lieu de lui conseiller de rentrer chez lui et de se reposer. Quel malheur causé tant par la légèreté de l'un que celle des autres !

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à francinette)

    C'est toujours plus facile de lister les erreurs après-coup, la prochaine fois j'imagine qu'ils feront plus attention, le hic c'est que la psychose peut mener à certaines extrémités dans la prévention.

    francinette
    francinette      (réponse à Boz Ramboz)

    Ben je ne sais si c'est une extrémité ou une excellente mesure de prévention, mais il n'est désormais plus question de se fier à la parole des voyageurs et désormais les Américains prendront systématiquement leur température. Et j'approuve, je trouve même que ça devrait se passer comme ça partout, parce que des menteurs et des inconscients il y en a partout. Quant au personnel hospitalier, que ce soit aux USA en Espagne, et peut-être même ailleurs ... peut mieux faire !

    francinette
    francinette      (réponse à francinette)

    Précision à mon message précédent : ça n'est pas le personnel hospitalier lui même que je mets en cause, un personnel que je crois être particulièrement dévoué où que ce soit, mais la façon peut-être pas suffisamment approfondie pour pouvoir établir le bon diagnostic..

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à francinette)

    C'est pas une extrémité ça, je parle de scénarios qui pourraient facilement arriver si les gens cèdent à la panique, par exemple lyncher ou abattre une personne en pensant qu'elle est atteinte, bruler la maison d'un infecté/contaminé, jeter des voyageurs par dessus bord, arrêter et enfermer des gens arbitrairement juste sur des rumeurs, soupçons etc...

    francinette
    francinette      (réponse à Boz Ramboz)

    Ce genre d'horreur c'est malheureusement récemment déjà produit je ne sais plus dans quel pays africain : un membre d'une famille étant atteint d'Ebola, le village a emmuré chez elle toute la famille jusqu'à ce que mort s'ensuive. Horrible !

    De plus en plus de malades occidentaux sont guéris grâce à des traitements expérimentaux. J'ose espérer que les laboratoires pharmaceutiques auront à cœur de rendre le traitement définitif contre Ebola financièrement accessible à tous les peuples de la planète.

  • sissi08
    sissi08     

    incurable non puisqu'il y a eu une infirmière guérie en France tout récemment. Ou alors Elle devait avoir de sacrées défenses immunitaires.

    Behelesse
    Behelesse      (réponse à sissi08)

    Guérie, oui et non! Le virus a déjà été décelé plus de 2 mois après contamination chez un malade et une contamination par le sperme a déjà été observée jusqu'à 7 semaines après. Elle est où la quarantaine de 2 mois là ???

    sissi08
    sissi08      (réponse à sissi08)

    Je m'adresse à @Boz Ramboz

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à sissi08)

    C'est bien en prévention d'un message de ce genre que j'ai pris le soin de préciser "quasi incurable" ...
    A mon avis l'infirmière qui a "parait-il" guéri, c'était soit un faux positif, soit elle avait chopé une souche plus faible du virus. On va pas me dire que l’anti-grippal Japonais l'a sauvé elle et rien qu'elle comme par hasard.

  • rachelle
    rachelle     

    je ne comprends pas pourquoi aucun pays n'a soigné son malade 'Usa, France, Espagne , Royaume uni ...) sur place au lieu de transférer leurs malades dans les pays non contaminés .Des experts qui ne savent pas que la contamination seraient immédiates et dangereuses pour le peuple ? malgré les protections , il y a toujours des failles !!!

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à rachelle)

    Totalement d'accord, sauf que pour ce cas précis il ne s'agit pas du rapatriement "bête, irréfléchi, imprudent, risqué, et inconsidéré d'un humanitaire suicidaire", il s'agit d'un homme qui a montré des signes de la maladie après son retour d'un voyage au Liberia.
    Après si on veut se la jouer Soleil Vert et fermer toutes nos voies maritimes et aériennes avec l'Afrique (ou tout autre zone à risque) pendant quelques mois, je ne suis pas contre l'idée mais ce n'est probablement pas encore au programme.

    rebroussepoils
    rebroussepoils      (réponse à Boz Ramboz)

    Vous savez les virus ne connaissent pas de frontières, vous pouvez mettre en place toutes les quarantaines que vous voudrez cela ne marche pas, la seul quarantaine qui fonctionnent est celle appliqué sur un bateau qui mouille
    au large et encore! la contamination malheureusement, est exponentiel au nombres des contaminés 1 contaminé en contamine 10, 10 en contamine 50 etc !!!

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à rebroussepoils)

    De quoi il parle lui ? Quarantaine exponentiel ? Vous devez confondre les messages pour me répondre des inepties totalement à coté de la plaque.

    Jacques76
    Jacques76      (réponse à Boz Ramboz)

    Je pense qu'il veut nous dire que nous somme tous exposés au risque .

  • Jean Aimarre 2.0
    Jean Aimarre 2.0     

    1 malade / 1 mort !!??!! Premier cas de contamination "importé" des pays sous "quarantaines" et déjà un mort !

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à Jean Aimarre 2.0)

    Je sais pas si t'es au courant mais à la base c'est une maladie rapidement mortelle et quasi incurable.

Votre réponse
Postez un commentaire