Divorce de Berlusconi, le Cavaliere se dit victime de "trois femmes juges"

L'ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi s'est déclaré victime de "trois femmes juges communistes" qui l'ont contraint à verser des sommes très importantes à son ex-épouse Veronica Lario.

M.R. avec AFP
Le 08/01/2013 à 23:56
Mis à jour le 08/01/2013 à 23:57
Silvio Berlusconi (AFP)

L'ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi s'est déclaré victime de "trois femmes juges communistes" qui l'ont contraint à verser des sommes très importantes à son ex-épouse Veronica Lario.

Cette dernière touchera trois millions d'euros par mois, soit quelque 100.000 euros par jour, selon le jugement de séparation prononcé par le Tribunal de Milan aux alentours de Noël, d'après les médias italiens.

"Ce ne sont pas 100.000 euros par jour mais 200.000 par jour", a corrigé le "Cavaliere" dans une interview sur la chaîne de télévision privée la 7. "Un chiffre décidé par trois femmes juges féministes et communistes, c'est ça la réalité. Ce sont ces juges de Milan qui me persécutent depuis 1994", a-t-il ajouté.

La question du jour

Etes-vous prêt à acheter certains médicaments hors des pharmacies ?