En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le président des Etats-Unis Barack Obama lors de son discours annuel sur l'Etat de l'Union
 

Le président américain s'est montré très offensif lors de son discours annuel sur l'état de l'Union, appelant de ses vœux à une hausse de 40% du salaire minimum. Voici ce qu'il faut retenir.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Obama oublie qu'il n'est que président d'un état fédéral, et non pas empereur. Les états fédérés sont parfaitement capables de gérer eux même le montant de leurs salaires minimums. D'ailleurs ils n'ont pas attendu pour le faire. Et ceux qui l'ont fait, les états démocrates (ou socialistes) sont en faillite. Les états républicains sont en pleine forme. Criminalité basse, plein emploi, fort pouvoir d'achat et malgré tout leurs pauvres sont quand même pris en charge. Grace à l'argent que le dynamisme économique aura permis de dégager, pour être ensuite partagé (par la fiscalité ou le don). Mais c'est sûr que c'est moins intéressant. Ca attire moins de profiteurs. Moins de gangs. C'est la base d'une économie saine. D'ailleurs on notera avec un certain amusement le fait que le congrès lui interdise ses réformes ruineuses pour l'économie du pays, et que lui mette son véto aux décisions du congrès (les vrais représentants du peuples aux USA ...) pour des questions diplomatique. D'aucun y verraient des enfantillages ...

Votre réponse
Postez un commentaire