En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon aux côtés de l'émissaire des Nations unies pour la Syrie Lakhdar Brahimi, mercredi 22 janvier, à Montreux.
 

Pour la première fois en près de trois ans, le pouvoir syrien et l'opposition se sont réunis autour d'une même table, ce mercredi, à Montreux, en Suisse, pour tenter de trouver une solution politique au conflit qui ravage la Syrie.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    cette réunion a été une mascarade, imaginez vous cette grande salle de conférence avec plusieurs centaines de participants ....

  • For Ever
    For Ever     

    Bonjour messieurs ! Oui c'est horrible tout ça, depuis si longtemps maintenant ! <<Un verre de champagne avec un canapé au foie gras>> ? Il faut que ça cesse ce conflit en Syrie...maintenant ! <<Sinon ce week end il y a quoi de beau cinéma ? Ah je veux bien un verre de ponche merci>> La planète (enfin sauf les pays islamiste mais tout le monde s'en fout de ces insectes) veut que ça cesse ! Sinon...sinon on vous menace d'en rediscuter autour d'un verre de champagne, de gâteaux apéro' et des putes au prochain rendez-vous ! Compris !?

  • bill
    bill     

    Mais je crois qu'il y a des élections cette année ? Laissons voter les SYRIENS !

  • commandant
    commandant     

    FAFA aux chiottes...ASSAD va gagner

  • jojobo
    jojobo     

    Tête d'oeuf au sang contaminé devrait se la fermer un peu !!!! Mais il reçoit ses ordres du Mossad !!!!

  • Colibrick
    Colibrick     

    Syrie : des experts américains contestent la responsabilité d’Assad dans les attaques chimiques.
    Une analyse de Theodore Postol, professeur au Massachusetts Institute of Technology (MIT), ainsi que de Richard Lloyd, ancien inspecteur en armement des Nations unies, remet totalement en question la thèse de l’administration américaine du 30 août dernier selon laquelle l’attaque à l’arme chimique du 21 août 2013 à Ghouta en Syrie n’aurait pu être perpétrée que par le gouvernement de Bachar Al-Assad.
    [..]Le rapport résume de manière succincte les conclusions auxquelles sont arrivés les auteurs :
    Les roquettes chimiques syriennes improvisées et qui ont été utilisées dans l’attaque chimique du 21 août à Ghouta ont une portée d’environ 2 kilomètres.
    L’évaluation indépendante des Nations unies sur la portée des roquettes chimiques concorde précisément avec nos conclusions.
    Ceci indique que ces munitions n’ont pas pu être tirées sur Ghouta-est depuis le centre, ni depuis la limite orientale de la zone contrôlée par le gouvernement syrien, telle que le prétend la carte des services de renseignement publiée par la Maison Blanche le 30 août 2013.
    Ces fausses informations auraient pu conduire à une attaque militaire américaine injustifiée sur la Syrie.
    [..]il serait important de reconnaître que la France a été victime de désinformation et surtout d’identifier les dés-informateurs et leurs motivations. 17/01/14 SolidaritéProgrès

  • valgego
    valgego     

    Alors le FAfa , taclé par Vladimir sur ses petites bombinettes revient à la diplomatie . Bachar , qui se fout pas mal de nos bombes va succomber à la vacuité des blablas de Fabius , mis hors jeu par ses vaines gesticulations de fin d'année ? La révolution syrienne , qui aurait pu réussir , est désormais contrôlée par Moscou , envenimée par les extrémistes iraniens et le totalitarisme saoudien , auxquels s'opposent désormais , des forces rebelles dominées par des extrémismes aux intérêts divergents . Le pape est dans son rôle de prier pour la paix , mais il appartient aux autorités religieuses musulmanes de prendre leur part de responsabilité et d'obliger à l'apaisement . Assad et les Alaouites sont contestés par les sunnites de Syrie (en majorité) , aidés par les sunnites d'Arabie saoudite (en majorité ) qui soutiennent leurs frères sunnites et il est aidé par les chiites d'Iran ( en embuscade pour récolter les fruits de leur opportune mésalliance ) . Bref , la révolution n'est plus qu'une querelle de famille , et il appartient aux patriarches 'religieux musulmans de toutes les tendances d'éteindre l'incendie qu'ils ont allumé . Toute tentative de conciliation laïque , fut-elle de la meilleures bonne volonté , pour trouver une solution à des passions religieuses exacerbées , mêlées à des intérêts économiques et expansionnistes est voué à l'échec . Les principaux acteurs que l'on devrait entendre restent muets et ne sont pas invités ?, et le voisinage se mêle des querelles de famille . Echec assuré .

  • jojobo
    jojobo     

    Laissez Elle Assad régler ses problèmes ! Si le qatar et l'arabie saoudite ne financaient pas les islamistes on en serait pas là! Et voir que la manifestation est de soutien a Bachar devrait faire réfléchir !!!! Tous ce que l'on vous montre dans les .pedias est dirigé et intentionel! La Syrie est un grand et beau pays laïque et il faut bien un Bachar pour mettre leholà a son islamisation !!!! Alors Bravo pour son courage a rabattre le caquet a l'oncle Sam et ses laquais !!!!!

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    bientôt une république islamiste en Syrie, on va y arriver.

  • richard
    richard     

    si prier arrêtait les massacres il y à longtemps que le monde vivrai en paix, et qu'il ni y aurais pas eu de guerre sainte
    la prière ne donne rien sinon un moment de repos

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire