Israël bloque l'accès à Gaza

Suivez ici, en direct, la situation dans la bande de Gaza, qui a connu vendredi matin de nouveaux bombardements.

La rédaction de bfmtv.com
Le 16/11/2012 à 6:27
Mis à jour le 20/11/2012 à 13:25
 (AFP)

>> L'ESSENTIEL


• Israël envisage de mobiliser jusqu'à 75 000 réservistes


• L'offensive israélienne "n'arrêtera pas la démarche palestinienne à l'ONU", affirme Abbas

• Toutes les routes autour de Gaza sont bloquées

L'aviation israélienne a procédé à de nouvelles violentes frappes tôt vendredi matin sur la bande de Gaza, dont plusieurs ont touché la ville même de Gaza.

>> Ce live est terminé. Retrouvez l'essentiel de cette troisième journée de conflit en cliquant ici.

21h25 : Daphnée Rousseau, notre correspondante à Jérusalem nous explique la confusion qui règne dans la vielle ville après la chute de deux roquettes aux abords de la vieille ville












20H29 : Le président des Etats-Unis Barack Obama et le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan estiment que les violences entre Israël et Palestiniens "menacent les perspectives de paix durable", a indiqué la Maison Blanche vendredi après une conversation téléphonique entre les dirigeants.
  
20h21 : Tsahal, par ses frappes aériennes, a tué le commandant supérieur des forces militaires du Hamas, Ahmed Abu Jalal, selon Haaretz et deux autres membres de la force islamiste ont aussi été tués. Ils seraient de la famille selon le Jérusalem Post d'Ahmed Abu Jalal.

20h10 -
Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, ira "bientôt" dans la région de la bande de Gaza afin d'oeuvrer en faveur d'une trêve entre Israël et groupes palestiniens, ont annoncé vendredi le porte-parole de l'ONU et des diplomates.

19h15 - Israël bloque toutes les routes principales autour la bande de Gaza, a indiqué l'armée

19h12 - Quatre morts dans de nouveaux raids israéliens sur Gaza. "Quatre civils sont tombés en martyrs dans un raid sur le camp de Maghazi" dans le centre de la bande de Gaza", a déclaré Achraf al-Qoudra, porte-parole des services de santé.

18h45 - Israël envisage de mobiliser jusqu'à 75.000 réservistes, selon la télévision israélienne.

18h01 - L'offensive israélienne "n'arrêtera pas la démarche palestinienne à l'ONU", affirme Abbas.  Il a ajouté que le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, se rendrait dans les Territoires palestiniens "dans deux ou trois jours".

17h55 - Un "collaborateur" d'Israël exécuté par le Hamas à Gaza. "Les Brigades Ezzedine al-Qassam ont exécuté vendredi un collaborateur qui avait fourni à l'occupant israélien des informations sur les positions de la résistance et de ses lanceurs de roquettes".

17h35 - L'Irak va recommander aux pays arabes d'utiliser l'arme du pétrole pour faire pression sur Israël. "La carte économique est notre arme la plus puissante en ce moment pour soutenir le peuple palestinien, car il n'y a aucune puissance militaire qui puisse faire face à Israël à l'heure actuelle", a indiqué Qaïs al-Azzawi représentant permanent de l'Irak auprès de la Ligue arabe.

16h50 - Ehud Barak ordonne la mobilisation de nouveaux réservistes. "Le ministre de la Défense a ordonné ce soir la mobilisation de nouveaux contingents de réservistes", a déclaré Josh Hantman, sans préciser le nombre de militaires rappelés sous les drapeaux.

16h25 - Erdogan accuse les dirigeants israéliens de manoeuvre électoraliste. "Cette fois-ci encore, ils sont à la veille d'élections", s'est-il exclamé,  en rappelant que l'opération "Plomb durci" menée par l'armée israélienne entre décembre 2008 et janvier 2009 dans la bande de Gaza avait eu lieu peu avant des élections.

16h15 - Une roquette a atteint une zone inhabitée dans les environs de Jérusalem. Il s'agit du bloc de colonies du Goush Etzion.  Il n'y a pas de blessé ni de dégâts majeurs.

C'est la première fois qu'une roquette tombe près de Jérusalem, depuis le début de l'opération militaire israélienne contre les groupes armés du territoire palestinien. Jérusalem est située à 65 km de la bande de Gaza.

16h10 - A Gaza, le calme est revenu après la prière. Le journaliste français Grégory Phillips décrit sur Twitter un "silence plombant. Pas le moindre bruit d'explosion."

15h50 - La branche armée du Hamas revendique un tir sur Jérusalem. Les médias font état de plusieurs explosions.

15h45 - Les sirènes d'alerte aériennes retentissent dans Jérusalem,
en Israël.

15h35 - La vie dans les abris. L’opération "Pilier de défense" contre les groupes armés de Gaza a donné lieu à des dizaines d’échanges de tirs de roquette avec Israël. En attendant le retour au calme, les habitants des villes proches de la bande de Gaza se terrent chez eux ou dans des abris.












15h25 - Pourquoi Israël attaque ainsi la bande de Gaza ? Des experts estiment que les raids israéliens sont liés aux prochaines élections législatives.

>> Israël - Gaza : des raids à visée électorale

15h - Des photos surréalistes. Des jeunes Israéliens, hommes et femmes, postent sur Twitter des clichés d'eux. On les voit posant en armes et en uniformes, seuls ou en groupe, affichant parfois un large sourire.

13h50 - Vladimir Poutine soutient l'Egypte dans ses efforts pour faire cesser la violence à Gaza. Le président russe s'est entretenu au téléphone avec son homologue égyptien Mohamed Morsi. Il a rappelé la nécessité de mettre "fin aux actions militaires qui font des victimes civiles".

13h30 - Nous vous parlions plus tôt de l'explosion entendue à Tel-Aviv. Il s'agit d'une roquette tirée de la bande de Gaza, qui s'est abîmée en mer au large de la ville israélienne. Un témoin a affirmé à l'AFP que le projectile avait chuté à "quelque 200 mètres" du front de mer où est située l'ambassade des Etats-Unis.

La chute de la roquette a provoqué un début de panique sur la plage qui longe la côte de la métropole israélienne. Jamais un projectile de Gaza n'était tombé aussi profondément en territoire israélien.

13h19 - Mohamed Morsi dénonce les raids israéliens à Gaza comme une "agression contre l"humanité". "Le Caire ne laissera pas Gaza seule", a affirmé le président égyptien.

12h44 - Des missiles sur Tel-Aviv ? D'après le journaliste Charles Enderlin, actuellement à Gaza, deux missiles seraient tombés sur Tel-Aviv, sans faire de dégâts.

Jeudi soir, une roquette tirée de la bande de Gaza s'était abîmée au large de Jaffa, dans l'agglomération de Tel-Aviv. Ce tir avait été revendiqué par le groupe radical Jihad islamique.

12h42 - Un Palestinien a été tué dans un raid israélien sur le sud de la bande de Gaza, et un autre a été blessé.

12h34 - Des sirènes d'alerte et une violente explosion ont été entendues à Tel-Aviv.

12h20 - Hollande "très préoccupé". En visite officielle à Varsovie, le président français s'est dit "très préoccupé" par ce qui se passe dans la zone de Gaza, "à la fois par les tirs de roquette sur Israël et la riposte qui peut entraîner une escalade."

"Hier, j'ai pris toutes les initiatives pour éviter ce déchaînement de violence. J'ai dit à Benjamin Netanyahu et a l'Égypte de tout faire pour faire céder la violence. C'est la responsabilité de la France. Nous utiliserons toute notre influence pour éviter le pire", a déclaré François Hollande.

12h08 - Un enfant palestinien est mort dans un raid israélien sur Gaza, selon l'hôpital Al-Shifa de la ville de Gaza. Le dirigeant palestinien du Hamas dans la bande de Gaza, Ismail Haniya (à droite sur la photo), et le Premier ministre égyptien Hisham Qandil l'embrassent sur le front. (Photo : Mahmud Hams - AFP)

11h45 - Angela Merkel appelle l'Egypte à "user de son influence sur le Hamas pour l'inciter à calmer la violence". Le Premier ministre égyptien Hisham Qandil est actuellement en déplacement à Gaza, pour tenter de mettre en place une trève entre Israël et groupes palestiniens.

11h30 - Le président tunisien Moncef Marzouki s'est entretenu avec le chef du gouvernement de Gaza Ismaïl Haniyeh. Il "a pris connaissance des derniers développement sur le terrain à Gaza qui subit depuis quelques jours l'agression israélienne".

Il a exprimé la "solidarité de la Tunisie avec la lutte du peuple palestinien" avant de dénoncer "une agression barbare de l'aviation israélienne" et "le silence international qui encourage cette injustice".

11h00 - La Tunisie au chevet de Gaza. Après le Premier ministre égyptien, c'est à présent le chef de la diplomatie tunisienne qui va se rendre à Gaza. Son déplacement est prévu pour samedi.

10h15 - Un bâtiment du ministère de l'Intérieur du Hamas détruit par un raid israélien : c'est ce que montre le journaliste français Grégory Phillips, qui se trouve sur place, sur son compte Twitter.

09h40 - L'Egypte va "intensifier ses efforts pour arrêter l'agression" à Gaza, "et parvenir à une trève durable", a déclaré le Premier ministre égyptien Hicham Qandil, en visite à Gaza, où il a vu des victimes des raids israéliens.

09h27 - Deux Palestiniens sont morts dans ce raid israélien sur le nord de Gaza.

09h11 - Une frappe israélienne
a touché le nord de la bande de Gaza, pendant la visite du Premier ministre égyptien Hicham Qandil.

09h10 - Le Hamas ne respecte pas la trêve pendant la visite égyptienne à Gaza, accuse le porte-parole du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

09h00 - L'armée israélienne commence à mobiliser 16.000 réservistes
dans le cadre de l'opération militaire "Pilier de défense" contre les groupes armés de Gaza, indique une porte-parole de l'armée. "Le processus est en cours, l'armée distribue des convocations pour 16.000 soldats réservistes", ajoute-t-elle.

07h54 - Le Premier ministre égyptien est arrivé dans la bande de Gaza.

07h50 - Après "les 130 raids" de la nuit, les Palestiens craignent désormais un conflit au sol :

07h30 - L'Europe inquiète. Jeudi, François Hollande s'est entretenu avec le président égyptien Mohamed Morsi pour évoquer la situation. L'occasion pour le président français d'exprimer la "vive préoccupation de la France" et d'appeler "à la retenue". David Cameron, le Premier ministre anglais, a de son côté exprimé à son homologue israélien sa "vive inquiétude". Washington et Londres ont toutefois clairement soutenu le droit d'Israël à se défendre contre le Hamas, qu'ils estiment responsables de l'escalade de la violence dans la bande de Gaza.

07h02 - Une trêve en Israël. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accepté de suspendre l'intense offensive aérienne contre la bande de Gaza pendant la visite vendredi du Premier ministre égyptien Hisham Qandil. Cette visite est censée "durer environ trois heures".

06h36 - Des morts, côté palestiens ?
Des témoins ont affirmé que des terrains d'entraînement utilisés par des groupes armés palestiniens avaient été détruits lors des dernières frappes israéliennes durant la nuit. Le porte-parole des services d'urgence du Hamas, Adham Abou Selmiya, a fait état de 19 tués palestiniens, dont plusieurs enfants, et 235 blessés.

06h00 - L'aviation israélienne procède à de nouvelles violentes frappes
tôt vendredi matin sur la bande de Gaza, dont plusieurs ont touché la ville même de Gaza, selon le ministère de l'Intérieur du Hamas. "Il y a eu 130 raids durant la nuit" a déclaré le porte-parole du ministère, Islam Shahwan, en mentionnant des "dizaines de frappes" au petit matin.

Toute l'actu International

La question du jour

Etes-vous pour l'instauration d'un forfait aéroport pour les taxis?