En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les deux fronts du président du Mali : le Nord et les putschistes
 

Lorsque les djihadistes ont attaqué Konna, des hauts-gradés maliens étaient prêts à renverser le président Dioncounda Traoré. En appelant la France à l’aide, ce dernier s’est certes assuré la fin de l’avancée djihadiste, mais aussi il a sauvé son poste grâce à la présence française. C'est un des éléments que nous livre, ce lundi 14 janvier, Thiambel Guimbayara, correspondant à Paris de La Voix du Mali, journal électronique malien indépendant.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    quelle pagaille ? et qui va y mettre son nez dedans ?

  • Carambar
    Carambar     

    quand on voit les militaires maliens assis sur leurs chaises à Bamako commenter la venue des Français à l'aéroport - militaires de pacotille qui veulent conserver leur uniforme tout propre

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    finalement, la France va prendre des coups alors même ils s'étripent au niveau du pouvoir .... La France aurait du exiger des garanties ....

  • moimeme
    moimeme     

    Après le Président Malien devrait viré (ses gradés qui étaient prêts à changer de camp !)

  • diallosalimata
    diallosalimata     

    Bonjour
    Tous les Maliens remerci l'action militaire
    Mais ma question est très importante
    Dans l'armée Malienne il y a un contingent de 1400 hommes qui sont les Bérets Rouge nommé les 33eRPC qui sont actuellement emprisonné par la junte or c'est le seul corps de l'armée Malienne efficace pourquoi se privé de ces hommes or les autres pays n'hésite pas a envoyer leurs hommes se battre pour le Mali

Votre réponse
Postez un commentaire